Pourriel politique…

- 26 octobre 2009

J’ai reçu un commentaire amusant dans le blogue :

Commentaire :

Le système RPP, la seule voix publique en puissance.

L’arrondissement une politique réellement participative?

L’arrondissement a vu le jour afin de nous donner le pouvoir par consultation. Cette définition minimaliste est pourtant très loin de correspondre à la réalité. Si la multitude du degré d’un système participatif nous questionne directement sur le sens de notre arrondissement, le paradoxe tient surtout à la nature du vote : exercice ou abandon du pouvoir? L’ambivalence de la relation qu’entretient le vote avec le pouvoir nous conduit à énoncer un autre paradoxe, plus important : l’arrondissement ne serait-il pas un mini centralisme municipal? Si nous pouvons aisément convenir que le système de l’arrondissement est le moins mauvais des systèmes municipaux, n’en voyons-nous pas les limites? Une modernisation qui tient compte des aspirations des citoyens tout en limitant les excès ne s’impose-t-elle pas?

Le courriel continuait ainsi pendant plusieurs paragraphes. Et c’était signé d’un candidat comme maire d’arrondissement dans le Plateau-Mont-Royal, avec un lien vers son site.

Je ne sais pas si c’est l’oeuvre d’un vrai candidat ou d’un de ses représentants. Si c’est le cas, je n’ai pas envie de voter pour quelqu’un qui n’a rien compris aux bonnes manières dans Internet: vendre sa salade dans les commentaires de blogues, c’est plutôt minable. À moins que vous me disiez que Technostérone puisse être confondu avec un blogue politique…

Pascal «Technostérone» Forget

Catégories: Réponse aux courriels

Abonnez-vous à cet article

Laisser un commentaire

 caractères disponibles