Bientôt, la recherche dans le graphe Facebook

- 16 janvier 2013

Recherche dans le graphe Facebook

Hier, dans une conférence de presse, Facebook a dévoilé la « recherche dans le graphe Facebook », un moteur de recherche au nom pas très sexy pour mieux trouver les informations dans Facebook par exemple « les restaurants de Québec que mes amis ont aimé », ou encore « Les photos de mes amis à New York ». On pourra donc, j’imagine, trouver « les amateurs de tortues de ma ville natale » ou « les hommes de plus de 20 ans qui trippent encore médiéval fantastique » (pour les éviter).

Si les recherches dépassent le cadre de Facebook, on vous donnera des résultats de Bing, le moteur de recherche de Microsoft.

Est-ce que dans 10 ans on va «grapher » plus que que « googler »? Ça reste à voir.

Mais la recherche est encore en rodage aux États-Unis, et pas encore offerte à tout le monde. Mais on peut s’inscrire à une liste d’attente pour avoir (peut-être) l’occasion de l’essayer avant tout le monde.

Pascal « recherche dans le graphe??? » Forget

Catégories: Critiques express

Abonnez-vous à cet article

3 commentaires

  1. nicolas p. dit :

    hahaha mais que c’est inusité!!!!
    Quel dommage que je ne sois plus sur facebook… j’ai tellement l’impression que cela va manquer à ma vie! je n’y vois pas d’utilité, mais probablement que cela deviendra la prochaine grande nouvelle tendance comme yahoo, myspace, msn, icq, kazaa, mirc…

    Nicolas « allez! un peu de créativité SVP!!!  » P.

  2. Michel Bellemare dit :

    Ça me rappelle le site «Cupidtino» qui était une agence de rencontre réservé aux… fans de Apple :-)

  3. Realnoize dit :

    Dans un article passé du magazine WIRED, un article sur Facebook et son fondateur, parlait des plans que ce dernier avait pour Facebook. Personnellement, ça m’a foutu la trouille. Et je vois que ça se concrétise de plus en plus. Le but avoué de Facebook, est de faire de l’argent en utilisant la montagne de renseignements personnels que tous ses membres fournissent volontairement (c’est ça qui est le pire!)

    M. Zuckerberg dévoilait sans gêne que toute les informations contenues dans Facebook sont littéralement une mine d’or pour les compagnies, surtout celles oeuvrant dans le marketing.

    Mais le danger n’était pas là, selon moi. Il avait avoué vouloir s’attaquer à Google, en voulant inciter les gens à utiliser un éventuel moteur de recherche Facebook au lieu de se diriger sur Google. Et ça, selon moi, va ne faire qu’aggraver le problème de désinformation épouventable que nous vivons présentement dans notre société.

    Je m’explique. Facebook est probablement la PIRE source d’information pour quoique ce soit d’autre que ce que vos amis et proches sont en train de faire. On l’a vu à mainte reprises. Des informations circulent qui n’ont jamais été vraies, mais qui passent pour véridiques, bref, c’est les chaînes de lettres bidons, mais à la puissance 1000.

    Facebook fait le pari que les gens vont être beaucoup plus portés à croire ce que leurs amis disent, que de l’information journalistique ou scientifique vérifiée, et vérifiable.

    Qu’on cherche des trucs comme « les meilleurs bars à Amsterdam » est une chose, mais si on commence à se « fier » à ce qui est dit sur Facebook pour prendre nos information sur des sujets plus sérieux, ça va être le début d’un dérapage solide pour la société.

    Déjà que les médias traditionnels accordent une importance incroyable à ce que leurs auditoire dit sur facebook et Twitter….. « Allons voir ce que les gens pensent de ça sur Twitter… » — HEILLE. JE M’EN C… de savoir ce que Joe Blow en pyjama mangeant ses Froot Loops pense de la scène politique. En quoi il est pertinent à la nouvelle? Il est politologue? Non? Alors pourquoi, bon dieu de m… on parle de son opinion?

    Alors je crois, malheureusement, qu’on est en train de déraper. Et ça, ça sera juste un autre outil qui va nous permettre d’accélérer le dérapage encore plus. On est pas sorti du bois…

Laisser un commentaire

 caractères disponibles