Canoë comme page d'accueil English

Ne retenez pas ce nom!

- 5 novembre 2014

Girard-0Je ne vous demande même pas de retenir ce nom… Ça va se faire automatiquement!

Le patineur de vitesse courte piste Samuel Girard est une future étoile.

Charles Hamelin le dit, Marc Gagnon le crie.

«Samuel est un jeune qui est sans limite, m’a également assuré François Hamelin, frère de Charles, quand je lui ai demandé ce qu’il en pensait. Je crois que tout est possible pour lui. Honnêtement, il peut espérer à tout. Il a du méga-potentiel!»

Personnellement, je suis déjà vendu.

Girard n’a que 18 ans. J’ai maintenant simplement hâte de suivre ses exploits pendant de nombreuses années… Et ça commence lors du prochain week-end à Salt Lake City! Pourrait-il déjà obtenir une première médaille sur le circuit de la Coupe du monde? Rien d’impossible.

(…)

Pour lui avoir parlé à quelques reprises et pour l’avoir observé à l’entraînement, Girard a cette personnalité qui caractérise un grand champion. Il n’est pas intimidé par qui que ce soit et possède une excellente attitude.

Je profite de ce blogue pour vous faire une petite prédiction: «Un jour, Samuel Girard deviendra le plus grand médaillé canadien de l’histoire des Jeux olympiques d’hiver. Il surpassera ainsi les six médailles de Cindy Klassen.»

Vous pourrez dire que c’est sur ce blogue que vous l’avez lu en premier.

Oui, vous pouvez également m’accuser de lui mettre de la pression inutilement, mais un futur champion comme Samuel ne cherche pas d’excuses, mais carbure à ça.

(…)

En cherchant «Samuel Girard» dans Google, on tombe davantage sur des photos de ce jeune joueur de 16 ans qui évolue avec les Cataractes de Shawinigan, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. On dit qu’il a également un certain potentiel. À suivre!

Le Québec pourrait bientôt avoir deux Samuel Girard à applaudir, à commencer par le patineur de vitesse. Mais ne retenez pas ce nom! Vous allez en entendre parler bien assez vite.

Trop jeunes pour mourir

- 27 octobre 2014

OscarTavIl y a de ces jours qui nous rappellent que la vie est aussi fragile que précieuse.

J’avoue avoir été touché, voire même choqué, quand j’ai appris, dimanche soir, le décès tragique du jeune Oscar Taveras, espoir des Cardinals de St. Louis.

Je n’ai pas connu personnellement Oscar, mais le fait qu’il ait passé son adolescence à Montréal avait développé chez moi un intérêt marqué pour ce joueur.

À 22 ans, c’est trop tôt pour perdre la vie.

Le baseball occupe une place importante dans mon coeur, ce qui vient sans doute m’ébranler davantage par le départ d’Oscar. Mais il y a plus que ça… C’est le sentiment d’injustice, la réflexion que provoque la mort et l’impression que ça pourrait arriver à quelqu’un de près de soi.

(…)

accidentUn peu plus tôt dans la journée de dimanche, j’ai participé à la remise des trophées de ma propre ligue de baseball senior.

Au moment d’accueillir un joueur d’une autre équipe qui venait d’arriver, il y a eu les salutations d’usage.

- «Salut. Ça va?»

- «Non, pas tant que ça, m’a-t-il répondu. Mon père vient de m’appeler. Ma cousine est morte. Elle était couchée dans sa chambre, la nuit passée, et il y a une voiture qui l’a frappée dans sa maison. Elle était mère de trois enfants.»

À 36 ans, Rachel Middleton était aussi trop jeune pour perdre la vie. À 4, 11 et 13 ans, ses trois fils étaient aussi trop jeunes pour perdre leur mère.

Il y a ce sentiment d’injustice, disait-on, cette réflexion que provoque la mort et l’impression que ça peut effectivement arriver à quelqu’un de près de soi.

(…)

RiouxForbesLors de cette même remise de trophées, en ce dimanche bien rempli, j’ai appris que la nouvelle recrue de notre équipe, l’ami Anthony, cachait pour sa part un secret du passé.

En août 2008, notre lanceur gaucher avait ainsi été frappé par un camion lourd sur le boulevard Métropolitain. Multiples fractures et poumon perforé, on dit qu’il est un miraculé et qu’il a frôlé la mort. À 19 ans, Anthony était trop jeune pour mourir. Il a été épargné. Oscar et Rachel n’ont pas eu la même chance.

Notre Anthony a par ailleurs été élu lanceur de l’année, dimanche.  Absent, c’est moi qui ai récupéré son trophée. Au moment de lui remettre, je vais sans doute le serrer longuement dans mes bras en le félicitant. Comme la fois où on avait gagné un tournoi de «washer toss» ensemble en buvant de la Pabst Blue Ribbon.

(…)

En pensant à Oscar, Rachel et Anthony, j’ai l’impression de devoir dire plus souvent aux gens autour de moi que je les aime et qu’ils me sont précieux. Faites-le vous aussi… Pourquoi attendre un accident? Nous serons tous toujours trop jeunes pour mourir.

Maudit joueur blessé!

- 24 octobre 2014

J’ai beau avoir misé sur Victor Hedman dans deux différentes catégories la semaine passée, ma remontée au classement s’est tout de même amorcée dans le Pool Subway

Du 17 242e rang vendredi dernier, je me retrouve maintenant 10 281e… Imaginez si je n’avais pas compter sur ce joueur blessé. Les poolers savent toutefois que les blessures font malheureusement partie du jeu.

Pour la prochaine semaine, j’ai personnellement choisi de faire confiance à plusieurs joueurs du Canadien de Montréal et des Blackhawks de Chicago. J’ai notamment sélectionné Max Pacioretty dans la catégorie «avant #4», Andrei Markov chez les Russes et, après avoir répondu à la question, Pierre-Alexandre Parenteau du côté des Québécois.

Avec la récente blessure de Zdeno Chara, je me suis aussi dit que prendre Torey Krug, des Bruins de Boston, parmi les joueurs de 2e année pourrait être un choix payant. Krug risque d’avoir beaucoup de responsabilités, surtout sur le jeu de puissance.

Comme dirait l’autre, bonne semaine!

Je vise la 7000e position au cumulatif d’ici vendredi prochain… Et vous?

(…)

Il n’est jamais trop tard pour participer au Pool Subway puisque des prix sont aussi offerts aux meilleures performances hebdomadaires et mensuelles. Une carte-cadeau Subway de 200$, ça se prend bien, non?

Faux départ

- 17 octobre 2014

Je mentirais si je disais que tout va bien pour moi dans le «Pool Subway» depuis le début de la saison. En date de vendredi, j’étais donc 17 242e au classement. Parmi les supposés «experts», je me retrouve 22esur 23. Je remercie d’ailleurs le descripteur hockey Sébastien Goulet, de TVA Sports, de m’épargner provisoirement de la cave.

On demeure confiant. On revient à la base. La rondelle ne roule pas pour moi, mais je vais donner mon 110% et essayer de gagner les «corps à corps»…

Il y a par ailleurs l’ami Paul Rivard -qui me devance dans un pool pour la première fois de sa vie- qui a commencé à me tirer la pipe. Je finirai pourtant par le devancer d’ici quelques semaines. Enfin, je l’espère!

Comme vous le constatez, ça va mal dans mon pool, mais je ne perds pas mon entrain. Ça fait partie du plaisir de jouer. Par contre, j’hésite maintenant de plus en plus à vous donner des conseils…

Cette semaine, je vous dirai simplement, à titre indicatif, que le Lightning de Tampa Bay est la seule formation de l’Association de l’Est qui dispute quatre parties entre le 18 et le 24 octobre. Mais ne prenez pas des joueurs de cette équipe! Ça va me permettre de vous rattraper…

Conseils et astuces pour le Pool Subway

- 10 octobre 2014

J’ai travaillé fort pour vous, cette semaine… D’ailleurs, si je me permets de vous conseiller en marge du «Pool Subway», c’est que j’imagine que je mets davantage de temps à analyser la «chose». Je ne crois pas nécessairement mieux connaître le hockey que vous. J’aime simplement jongler avec les chiffres.

Comme pour vous, ce pool demeure toutefois nouveau pour moi et je sens que je développerai quelques trucs tout au long de la saison.

Le plus important sera de ne pas oublier de faire mes changements en ligne, le vendredi.

Présentement, j’ai du retard à combler puisque je n’ai pas correctement formé mon équipe pour les trois premiers jours de la saison. Mais je vais me reprendre, je vous assure.

Je serai astucieux et ferai des choix différents comme ne pas prendre Sidney Crosby!

(…)

En vue des changements de ce vendredi 10 octobre, j’ai cru bon de dresser une liste du nombre de matchs joués par chacune des formations entre le 11 et le 17 octobre.

La voici :

Anaheim = 4

Arizona = 2

Boston = 4

Buffalo = 4

Calgary = 4

Caroline = 3

Chicago = 2

Colorado = 4

Columbus = 3

Dallas = 3

Detroit = 3

Edmonton = 4

Floride = 3

Los Angeles = 4

Minnesota = 2

Montréal = 3

Nashville = 3

New Jersey = 3

NY Islanders = 3

NY Rangers = 4

Ottawa = 3

Philadelphie = 3

Pittsburgh = 2

San Jose = 3

St. Louis = 2

Tampa Bay = 3

Toronto = 4

Vancouver = 2

Washington = 3

Winnipeg = 3

Bref, évitez de prendre des joueurs des Coyotes, des Blackhawks, du Wild, des Penguins, des Blues et des Canucks.