Canoë comme page d'accueil English

Souvenirs de l’Isle-Verte

- 23 janvier 2014

IncenblogCe n’est pas du sport.

Mais là où il y a des morts, on n’est jamais vraiment «hors-sujet».

Et puis, tous ces souvenirs qui me tenaillent sont grandement reliés au domaine sportif. Même si ce n’était pas le cas, je me permettrais d’écrire…

J’allais à l’Isle-Verte dès mon plus jeune âge pour jouer au baseball. On n’aimait pas beaucoup les gars de l’Isle-Verte. Surtout le grand Lévesque au teint basané. Ça n’avait que très peu à voir avec son teint basané. C’était plutôt en raison de son âge et de ses prouesses sur le losange.

Parce qu’à l’Isle-Verte, les jeunes n’étaient pas assez nombreux pour former une équipe d’un calibre en particulier. Ainsi, quand nous, l’équipe Moustique de Trois-Pistoles, nous rendions pour jouer un match à l’Isle-Verte, il y avait toujours quatre ou cinq gars plus vieux que nous autres dans l’autre équipe. Dont le grand Lévesque au teint basané, qui était juste… beaucoup trop vieux. Heureusement, il y en avait aussi des trop p’tits, comme Bélanger dans le champ droit.

À l’adolescence, les gars de l’Isle-Verte se déplaçaient à Trois-Pistoles et devenaient nos coéquipiers chez les Bantam. Il y avait Soucy et Lévesque, un autre Lévesque.

Je ne sais pas si les deux Lévesque ont perdu de la famille dans l’incendie de cette résidence pour personnes âgées, pas plus que Bélanger ou Soucy. Par contre, je sais que mon ami Ouellet, que j’ai coaché au basketball a l’école secondaire, attend qu’on retrouve le corps de sa grand-mère dans les décombres. Et j’ai d’autres exemples comme celui-là sur mon fil Facebook…

À tous ces gens affectés par cette tragédie, je vous offre du courage et mes plus sincères condoléances.

Dans le fond, la défaite de 5-1 du Canadien à Pittsburgh jeudi, on n’en a rien à cirer ces jours-ci dans l’Est-du-Québec.

Abonnez-vous à cet article

1 commentaire

  1. guyd | 23 janvier 2014 à 22 h 38 min

    D’une tristesse ….

Laisser un commentaire

 caractères disponibles