Canoë comme page d'accueil English

La nage synchronisée est un sport malade

- 6 août 2012

synchro248Dans l’art de rire du monde, les responsables mondiaux des compétitions de nage synchronisée sont difficiles à battre. Remarquez que ce n’est pas nouveau, ça fait des années que le conservatisme mène ce sport qui, faut bien le dire, est grandement malade.

Présentement, aux Jeux olympiques de Londres, le duo composé de Marie-Pier Boudreau-Gagnon et Élise Marcotte est appelé à terminer au quatrième rang, peu importe ce qui peut bien se passer dans la piscine. Les Russes Natalia Ishchenko et Svetlana Romashina auraient beau commencer à se battre dans l’eau qu’elles obtiendraient néanmoins la médaille d’or…

Et l’histoire va se répéter lors de la compétition en équipe, ces 9 et 10 août. La Russie va l’emporter. Les Chinoises et les Espagnoles devraient suivre. Le Canada, malheureusement, risque de se retrouver au pied du podium…

Même si les Canadiennes devaient gagner la médaille de bronze en équipe à Londres, l’idée demeure la même : la nage synchronisée est un sport terriblement malade. Je ne propage pas cette pensée uniquement parce que le Canada est exclu du podium, je m’offusque du sport en général, je m’offusque pour ces athlètes qui, jour après jour, mettent des efforts pour s’améliorer et qui, en bout de ligne, se retrouvent devant des juges biaisés et une politique qui n’a pas lieu d’être. Je m’offusque pour les Espagnoles qui mériteraient d’être un peu plus près des Russes au classement final. Je m’offusque pour les Japonaises qui devraient, au minimum, avoir le droit de rêver à une médaille.

Avant les Jeux olympiques de Londres, j’ai parlé à plusieurs athlètes, dont les plongeuses québécoises Roseline Filion et Meaghan Benfeito, qui m’ont démontré une certaine admiration envers les nageuses synchronisées canadiennes. Selon Filion et Benfeito, celles-ci font partie des athlètes qui travaillent le plus fort à l’entraînement. C’est d’autant plus dommage que ces mêmes nageuses soient victimes d’un tel traitement relié au sport qu’elles pratiquent.

L’entraîneuse de l’équipe canadienne Julie Sauvé -qui en connaît beaucoup plus que moi concernant la nage synchronisée, soit dit en passant- m’a aussi démontré un certain dégoût face à l’injustice qui perdure.

«Technique pour technique, nous sommes supérieures aux Chinoises et aux Espagnoles», m’a-t-elle notamment indiqué avant de partir pour Londres.

Avant d’ajouter : «Je ne veux pas parler contre l’équipe russe, car les nageuses sont très bonnes, mais ça fait des années qu’elles font les mêmes mouvements…»

Oui, ceux qui sont directement liés à la nage synchronisée en ont parfois ras-le-bol. Les nageuses s’efforcent bien de ne pas le dire tout haut, mais la situation est loin d’être plaisante pour elles.

Quand je persiste et répète que le sport de la nage synchronisée est malade, n’allez pas croire que j’épargne complètement l’équipe canadienne. Avant les Jeux de Londres, Julie Sauvé m’avouait qu’elle allait inviter des juges lors du camp d’entraînement du Canada à Sheffield, en Angleterre, pour les «sensibiliser» à la nouvelle routine.

Dans un autre sport, on parlerait d’un scandale. En nage synchronisée, Sauvé racontait le tout sans gêne, comme une anecdote. Il s’agit hélas d’une pratique commune dans ce sport jugé, politisé et… tristement malade.

Abonnez-vous à cet article

17 commentaires

  1. Jean-François | 6 août 2012 à 14 h 01 min

    Pourquoi un ménage n’est-il pas fait dans ce sport??

    J’ai vu la performance des canadiennes ce midi et j’étais époustouflé de voir leur performance parfaite et tellement originale. Je ne comprend pas comment il se fait que ces athlètes soient encore motivées en sachant d’avance qu’ils ‘ont aucune chance. En tout cas pour moi, elles ont remporté l’or… rien de moins..:-)

  2. Sylvain Lussier_1 | 6 août 2012 à 15 h 01 min

    Bonjour Big Ben !!!

    Tu as tout à fait raison et comme Jean-François j’ai suivi la compétition.
    C’est navrant et cela me fait penser à une certaine époque au patinage artistique qui avait fait scandale .

    Un ménage s’impose ou au moins une révision sur la qualité des juges qui y sont désignés.

  3. M.L'Habs | 6 août 2012 à 17 h 48 min

    Entièrement d’accord…

    Et que dire des 2 décisions incroyables en l’espace de 1 minutes au soccer cet après-midi après une performance exceptionnelle de St-Clair qui revenait avec un but assitôt que les Américaines marquaient avec 20 minutes à faire au match.

    Si ce n’est pas de favoriser une équipe en particulier et bien c’est me prendre pour un con.

  4. Denis Brisebois | 6 août 2012 à 19 h 03 min

    Vous avez bien raison ..cependant beaucoup de sports sont malades…
    La boxe (J’ai vu un combat où l’un des deux boxeurs aurait du être disqualifié tellement il retenait l’autre et pourtant on ne l’a jamais pénalisé et comble de tout c’est l’accrocheur qui a gagné le combat…une vrai disgrâce pour ce sport)
    Que dire de l’arbitrage lors du match de soccer des femmes canadiennes versus les américaines….une autre disgrâce.

    Que dire des traitements de faveur dont jouissent les dopés américains?

    Oui beaucoup de sports sont malades…pas seulement notre hockey…

  5. Etienne | 6 août 2012 à 19 h 06 min

    Je suppose que ça prendra un scandale à la Salé-Pelletier pour passer un bon coup de balai là-dedans, mais ça ne viendra probablement pas du Canada. Y a-t-il des pays où la nage synchronisée bénéficie d’une couverture semblable au patinage artistique au Canada?

  6. guyd | 6 août 2012 à 20 h 13 min

    Idem pour la boxe x 10 !

  7. Patog | 6 août 2012 à 21 h 22 min

    Tout sport ayant a faire a l’objectivite de juges est complique en partant, mais je suis bien d’accord pour dire qu’il faut faire le menage. Pourquoi rester accroche a des baremes de notages depasses? On voit que le sport evolue, il faut donc qe les juges suivent, c’est logique non? J’aime pas les sports a bareme de pointage, c’est de la merde… comment faire pour que ca soit le plus juste possible???

  8. huguette fournier | 7 août 2012 à 6 h 57 min

    Tout à fait d’accord avec vous, nos canadiennes sont excellentes mais n’auront jamais de chance de monter sur le podium , Les juges devrait se recycler un peu.

    Hier j’ai regardé le soccer avec nos canadiennes même chose , les juges ne pénalisaient jamais les américainnes et ce à plusieurs reprises, il suffirait de visionner le match au complet et vous verriez le favoritisme, ce n ‘est pas croyable, Je souhaite à nos canadiennes jeudi beaucoup de chance.

    Merci de m’avoir lu

  9. René | 7 août 2012 à 6 h 57 min

    Félicitation aux filles, mais il faut vraiment faire changer la mentalité, tu dois prendre des risques et le seul que je vois c’est que tu t’inscris à toutes les prochaines compétitions et tu y va pas et quand il vont te demander pourquoi tu leur dit dans la face. Je me rappelle qu’ils ont essayer de faire comprendre la situation il y a un ou deux ans mais ça semble être pareil.

  10. josee ouellet | 7 août 2012 à 8 h 21 min

    Tout sport qui est jugé selon la technique, l’artistique et l’originalité peu devenir injuste. Le patinage artistique, nage synchro, gymnastique, ski acrobatique…ne sont que quelques uns des sports où il devient difficile d’être impartial ou juste. Etant donné que l’on se base sur le goût de quelqu’un qui n’est peut-être pas tout à fait le même que l’autre personne à côté.

  11. Annie Lafrenière | 10 août 2012 à 10 h 40 min

    Triste, triste, triste d’évoluer dans un sport où la « chance » penche toujours du même côté. Les nageuses qui ne comptent pas parmi les favorites devraient boycotter, afin d’obliger les responsables à se remettre sérieusement en question.

    Je n’ose même pas imaginer à quel point il doit être difficile pour les athlètes canadiennes (et les autres pays boudés par les juges) de se buter toujours contre le même mur, peu importe le nombre d’heures qu’elles mettent à l’entraînement et la qualité d’exécution technique dont elles sont capables.

  12. Annie Lafrenière | 10 août 2012 à 10 h 42 min

    @JoséeOuellet : Oui mais… lorsque les juges s’accordent pour favoriser Jeux après Jeux les mêmes nageuses, l’injustice se joue à un tout autre niveau.

  13. Miche | 12 août 2012 à 15 h 19 min

    Oui, il existe une dynastie!
    C’est comme dans le temps du patinage artistique avec les Duchesnay!!!
    Que tu fasses la meilleure performance: technique, créative, tu ne gagneras pas, tu te retrouveras au 4eme rang parce que « Nous », la « dynastie » on en a décidé autrement!!!…
    C’est ça qui est désolant dans les disciplines avec jugement subjectif!!!
    Des athlètes suent corps et âme pendant des années (minimum 4 ans et combien plus!!!) pour performer, innover au maximum afin d’offrir un spectacle des plus enlevants, mais on te relaie au 4eme rang!!!
    Parce qu’ on en a décidé autrement!!!… Parce que tu ne fais pas pas partie de la gang et que tu es dangereux pour notre gang!!!
    Par contre, plus tard, après les Jeux ,on se servira de cette même performance des athlètes du 4eme rang pour augmenter le niveau de compétitions a venir!!!
    Corruption? Collusion?
    Ça me semble familier…

  14. M.L'Habs | 13 août 2012 à 11 h 39 min

    @Miche

    OU…

    lors des prochaines compétitions internationnals ou championnat du monde ils seront deuxième ou première mais lorsq’arrivera les prochains jeux olympiques pour recevoir des MÉDAILLES ils seront reléguées au 4e rang. Belle gang de clown.

    Je viens d’aller voir pour le plaisir les résultats des championnats du monde
    des 15 dernières années…st’une vrai joke. Toujours les mêmes, Russie, Espagne, Chine , Japon.

  15. gold price | 13 août 2012 à 19 h 40 min

    La natation synchronisée est souvent décrite comme un « ballet aquatique », les nageuses exécutant toutes sortes de mouvements en musique. Ce sport si gracieux est également très exigeant.

  16. Bernavon Madeleine | 20 août 2012 à 10 h 11 min

    Si Julie a invité différents Juges à son camp d’entrainement à Sheffeld en Angleterre pour les « sensibiliser » à sa nouvelle routine…. c’est une grossière erreur !!! les juges n’aiment pas qu’on les influence ou qu’on essaie de les influencer. (et Julie, que je connais de longue date essaie toujours de le faire) j’ai été juge international et j’ai toujours jugé en mon âme et conscience. Ce n’est pas facile et chacun ressent les choses d’une manière différente quand on juge l’artistique… problème de culture !
    La natation synchronisée a beaucoup évolué,beaucoup d »équipes nationales sont professionnelles et il est difficile de rivaluser avec elles !!! toutes les nageuses travaillent très dur mais les chances de réussite ne sont pas identiques…
    j’ai quand même vu le podiom changer. Le Canada a connu aussi des années de gloire dans le passé mais il n’y avait pas de professionnelles en ces temps là. Je n’ai pas vu les ballets d’Equipe à Londres, jy étais présente pour les duos et là, le podium m’a semblé être mérité.

  17. offshore banking | 24 août 2012 à 8 h 37 min

    Patrick Caisse Agence QMI – 10/08/2012 21h30 Scandale, déception, vol, corruption. Voici quelques termes qui ont été utilisés à travers le monde pour qualifier la quatrième place du Canada en nage synchronisée par équipe, vendredi, aux Jeux olympiques de Londres.

Laisser un commentaire

 caractères disponibles