Canoë comme page d'accueil English

La Classique mondiale de baseball chez les Mexicains

- 10 mars 2017

pavoDepuis Guadalajara, au Mexique, je fais une entorse à cette petite semaine de congé. Comment vivre une telle expérience à la Classique mondiale de baseball sans avoir envie de la partager?

Ici, même le traditionnel «Take Me Out to the Ball Game», à la septième manche, devient «Llevame al estadio».

Dans les estrades, breuvage à la main, on applaudit, on chante, on crie, on rit et on souffre en espagnol… Malgré une maîtrise approximative de la langue, on vient à partager tout ça avec les amigos, mais aussi avec le voisin moustachu ou encore avec le petit couple qui s’embrasse (peut-être un peu trop souvent) devant nous.

On arrive aussi, tant bien que mal, à se commander cette énorme cuisse de dinde qui est accompagnée, naturellement, d’un peu de sauce piquante.

«Una pierna de pavo, por favor, mi amigo.»

(…)

Pour ce premier match du pool D, la formation mexicaine affrontait donc les représentants de l’Italie, jeudi soir.

Ici, on parle plutôt d’«el Clásico Mundial de Béisbol».

Le temps de ces quelques matchs au superbe stade de baseball de Jalisco, lequel a été construit pour les Jeux panaméricains de 2011, le journaliste n’a d’ailleurs aucune difficulté à incarner pleinement un rôle de partisan.

Côté sportif, tout un spectacle pour commencer!

Six circuits au total dans cette défaite de 10-9 des Mexicains. Ceux-ci menaient pourtant par quatre points avant le dernier tour au bâton des Italiens.

Le lanceur des Blue Jays Roberto Osuna n’a pas su fermer la porte en fin de neuvième manche et c’est un simple de deux points de l’Italien John Andreoli (aux dépens du releveur Oliver Perez) qui a mis fin à la rencontre. Un «walk-off hit» est ainsi venu choquer momentanément la foule mexicaine qui, malgré tout, avait encore le coeur à la fiesta peu de temps après le match.

(…)

stade270En tant que grand passionné de baseball, il fut naturellement intéressant de voir l’accueil réservé lors des cérémonies d’avant-match au légendaire Fernando Valenzuela, qui agit comme conseiller pour les lanceurs du Mexique.

Le joueur le plus applaudi? Adrian Gonzalez, qu’on surnomme «El Titan».

Mon coup de coeur personnel : observer l’artilleur ambidextre Pat Venditte en action. Comment un lanceur peut-il alterner d’un frappeur à l’autre en s’exécutant de la gauche et de la droite? Venditte a accordé trois points au Mexique en une seule manche, mais c’est probablement lui qui m’a le plus impressionné. Ex-aequo avec la «pierna de pavo».

(…)

Au programme ce vendredi soir : Felix Hernandez est au monticule pour le Venezuela face à Puerto Rico.

Le fait d’être au Mexique ne m’empêche pas non plus d’observer ce qui se passe du côté de Miami.

Chapeau à Jose Bautista qui a bien fait dans la victoire de 9-2 de la République dominicaine contre le Canada (3 en 4, 4 PP). Tout aussi intéressant de suivre le Québécois Jonathan Malo qui prendra sa retraite du baseball professionnel au terme de cette Classique mondiale.

Faudra aussi surveiller Éric Gagné et Jesen Dygestile-Therrien au cours des prochains jours. Bon baseball! Diviertéte!

Abonnez-vous à cet article

Laisser un commentaire

 caractères disponibles