Canoë comme page d'accueil English

Applaudir Bouillon

- 26 mai 2014

Bouillon280Quand Francis Bouillon a marqué dans le quatrième match de la série face aux Rangers de New York, j’étais content pour lui.

Probablement plus content que lui-même.

Car Bouillon, qui était de retour dans la formation, l’a fait dans une cause perdante et que le vaillant défenseur a toujours fait passer les succès de son équipe avant les siens. Avec raison.

Bouillon a peut-être marqué son dernier but dans la Ligue nationale de hockey, ce soir-là, le dimanche 25 mai 2014, au Madison Square Garden.

Remarquez que si Bouillon, âgé de 38 ans, décidait de poursuivre sa carrière, je serai le premier à applaudir. Peu importe son avenir, je salue Bouillon. Un peu prématurément, mais bon… Son courage, sa persévérance, sa dévotion pour le hockey. Surtout, Bouillon a tellement bien représenté le Canadien de Montréal pendant toutes ces années.

Ça fait du bien de voir un gars travailler fort pour faire sa place. Le talent de Bouillon n’était pas suffisant, sa taille ne l’avantageait pas, mais il a tracé son propre parcours. Un total de 776 matchs en saison régulière! Le défenseur aura surpris les gens jusqu’à la toute fin.

Quand il a marqué ce qui était possiblement son dernier but en carrière, c’est David Desharnais qui a été le premier à lui sauter dans les bras. Un beau hasard pour ces deux p’tits hommes au coeur énorme.

S’il s’arrête au terme de cette saison, Bouillon aura le mérite d’avoir été une grande source d’inspiration pour plusieurs. Même s’il conclut sa carrière sans avoir soulevé la Coupe Stanley!

Parfois, le chemin parcouru vaut autant que la plus prestigieuse des récompenses.

Bravo Francis! Et n’hésite pas à me faire mentir…

Un autre but? La Coupe Stanley? Une autre saison?

Ce n’est pas fini. Pas encore.

Mais advenant une défaite du Canadien mardi au Centre Bell, j’espère qu’on pensera à applaudir Bouillon. Au cas où.

Abonnez-vous à cet article

2 commentaires

  1. Ela lmem non | 27 mai 2014 à 8 h 39 min

    Ce que je souhaite vraiment, que ceux qui peuvent vraiment faire la différence ce soir, se lèvent!
    Avez-vous remarqué que ce sont les plus petits joueurs qui ont le plus de coeur à l’ouvrage? Alors les messieurs journalistes qui traitent de ‘Schtroumph’ ces joueurs qui EUX se trempent le nez devant le filet à coups d’assaut, de rudesse, de double-échec et continuent sans se plaindre, s.v.p., retenez-vous! Comment se fait-il que David Desharnais n’est rarement choisi comme une des étoiles du match à la fin des rencontres?

  2. Pierre Duval | 29 mai 2014 à 16 h 18 min

    Qu’un joueur mesure 5 pi 7 po ou 6 pi 7 po…ça n’a pas trop d’importance…jusqu’à un certain point..par contre ..il y a de petits joueurs qui vont jouer comme des gros et grands et de gros et grands joueurs vont jouer comme des petits joueurs…voilà!

    C’était mon opinion

    Pierre Duval
    Drummondville

Laisser un commentaire

 caractères disponibles