Canoë comme page d'accueil English

Une nulle à saveur de victoire

- 28 juin 2017

blogGL1L’expression «un match nul, c’est comme embrasser sa sœur» a souvent été utilisée dans le domaine sportif. Mardi soir, au parc Ahuntsic, le verdict nul de 5-5 était plutôt pour l’équipe de Gonzalez/Laraque «comme embrasser la fille de ses rêves» (ou d’aimer beaucoup trop sa sœur).

Sur papier, les chances semblaient effectivement plutôt minces pour l’équipe Gonzalez/Laraque (91.9 Sports) de rivaliser avec les Orioles de Montréal, de la Ligue de baseball junior élite du Québec.

Or, un match de baseball se dispute toujours sur le terrain. D’où l’importance de mettre un peu d’ambiance (et de s’amuser avec l’arbitre) pour déstabiliser l’adversaire…

Faut préciser que Stéphane Gonzalez a fait un excellent travail pour bâtir une équipe compétitive en rassemblant plusieurs joueurs de haut niveau, dont quelques anciens de calibre junior élite. Renaud Caron-Catellier et Sébastien Bougie faisaient notamment partie de la formation.

blogGL2Personnellement, j’allais tout simplement assister à ce match quand Laraque m’a demandé si j’avais le goût de jouer. J’ai immédiatement accepté même si j’aurais pu alors rédiger une chronique intitulée «10 façons de se vêtir qui ne respectent pas le code vestimentaire du baseball».

J’ai donc proposé de servir de receveur dans l’enclos des releveurs, mais on m’a aussi utilisé au deuxième but.

Le match s’est donc terminé 5-5, après une manche supplémentaire. Du beau baseball!

Au-delà de cette nulle à saveur de victoire, il faisait bon de partager le moment avec les Gonzalez, Laraque, Caron-Catellier, Bougie, Willy, Dostaler et j’en passe… Coup de cœur personnel pour mon vieux chum Pierre-Louis Sanschagrin qui s’est amené au monticule comme un maître même s’il avait lancé, pour la dernière fois, au siècle passé.

Un nouveau défi professionnel!

- 17 mai 2017

AnnieRenaud250210Ça commence le 26 mai dans le coin de Val-Bélair… On ira en Beauce, à Ottawa, en Abitibi, à Trois-Pistoles (yeah!), en Gaspésie, à Jonquière, à Caraquet. Il y a aussi quelques matchs prévus au stade Gary-Carter, à Montréal.

Ne reculant devant rien -surtout quand il est question de baseball ou de softball-, j’ai le plaisir de vous annoncer que je ferai partie de la tournée des 4 Chevaliers Toyota en 2017.

Renaud Lefort et Annie Dufresne, qui ont relancé il y a quelques années ce fameux spectacle qui tourne autour de la balle rapide, sont de véritables passionnés. Ils m’ont donné le goût d’embarquer.

Tous ceux qui m’ont déjà vu autour d’un terrain de balle devinent que je serai alors dans mon élément.

«Enweille donc, les yeux su’a balle!»

Professionnellement parlant, je serai descripteur des matchs et co-animateur en compagnie d’Annie. Très hâte de passer mes week-ends dans les différentes régions du Québec. Je ferai aussi partie, avec joie, de l’émission des 4 Chevaliers Toyota sur les ondes de TVA Sports 2.

benrc250210Plusieurs dates au calendrier :

  • 26 mai vs Val-Bélair
  • 27 mai vs Clermont
  • 3 juin vs St-Philippe-de-Laprairie
  • 4 juin vs St-Gabriel
  • 9 juin vs St-Joseph-de-Beauce
  • 10 juin vs Chambly
  • 17 juin vs Laval
  • 24 juin vs Acton Vale
  • 24 juin vs St-Pie
  • 25 juin vs Desbiens
  • 30 juin vs Shawinigan
  • 8 juillet vs St-Amable
  • 9 juillet vs Ottawa
  • 14 juillet vs Senneterre
  • 20 juillet vs Trois-Pistoles
  • 21 juillet vs Matane
  • 22 juillet vs Gaspé
  • 23 juillet vs Rimouski
  • 29 juillet vs Montréal
  • 30 juillet vs St-Côme
  • 5 août vs Jonquière
  • 11 août vs Caraquet
  • 12 août vs Saint-Arsène
  • 18 août vs Ormstown
  • 19 août vs Princeville
  • 19 août vs L’Assomption
  • 23 août vs Beauharnois
  • 24 août vs Montréal
  • 25 août vs Brossard
  • 26 août vs Cowansville
  • 1 septembre vs Montréal
  • 3 septembre vs Salabery-de-Valleyfield
  • 8 septembre vs Laprairie
  • 28 septembre vs Montréal

Au plaisir de vous y voir!

Un clin d’oeil à sa mère

- 27 mars 2017

Brulotte220280En recevant le prix Larry-Fredericks dimanche, l’ami Rodger Brulotte a eu une pensée pour sa défunte mère Hazel Johnson.

«C’est ma mère qui serait fière», a réagi le populaire commentateur sportif de la chaîne TVA Sports, qui est également chroniqueur pour Le Journal de Montréal.

La distinction, remise à une personnalité du monde des médias par le Centre juif Cummings pour aînés, a cette particularité de provenir d’un milieu anglophone.

Or, quand Brulotte a commencé la description du baseball en français, sa mère, originaire de Liverpool, en Angleterre, l’avait taquiné.

«Va-t-il falloir que j’écoute les matchs en français maintenant?», lui avait-elle demandé, avec le sourire.

Le fait de recevoir cette reconnaissance de la communauté anglophone avait inévitablement une touche spéciale pour Brulotte dont la maman est décédée en 2003 des suites de la maladie d’Alzheimer.

Il y a fort à parier que son père Jean-Paul, «un gars de Cartierville», serait tout aussi fier de son Rodger.

«Ma mère et mon père sont les personnes qui m’ont le plus appuyé tout au long de ma carrière», a reconnu Brulotte.

La Classique mondiale de baseball chez les Mexicains

- 10 mars 2017

pavoDepuis Guadalajara, au Mexique, je fais une entorse à cette petite semaine de congé. Comment vivre une telle expérience à la Classique mondiale de baseball sans avoir envie de la partager?

Ici, même le traditionnel «Take Me Out to the Ball Game», à la septième manche, devient «Llevame al estadio».

Dans les estrades, breuvage à la main, on applaudit, on chante, on crie, on rit et on souffre en espagnol… Malgré une maîtrise approximative de la langue, on vient à partager tout ça avec les amigos, mais aussi avec le voisin moustachu ou encore avec le petit couple qui s’embrasse (peut-être un peu trop souvent) devant nous.

On arrive aussi, tant bien que mal, à se commander cette énorme cuisse de dinde qui est accompagnée, naturellement, d’un peu de sauce piquante.

«Una pierna de pavo, por favor, mi amigo.»

(…)

Pour ce premier match du pool D, la formation mexicaine affrontait donc les représentants de l’Italie, jeudi soir.

Ici, on parle plutôt d’«el Clásico Mundial de Béisbol».

Le temps de ces quelques matchs au superbe stade de baseball de Jalisco, lequel a été construit pour les Jeux panaméricains de 2011, le journaliste n’a d’ailleurs aucune difficulté à incarner pleinement un rôle de partisan.

Côté sportif, tout un spectacle pour commencer!

Six circuits au total dans cette défaite de 10-9 des Mexicains. Ceux-ci menaient pourtant par quatre points avant le dernier tour au bâton des Italiens.

Le lanceur des Blue Jays Roberto Osuna n’a pas su fermer la porte en fin de neuvième manche et c’est un simple de deux points de l’Italien John Andreoli (aux dépens du releveur Oliver Perez) qui a mis fin à la rencontre. Un «walk-off hit» est ainsi venu choquer momentanément la foule mexicaine qui, malgré tout, avait encore le coeur à la fiesta peu de temps après le match.

(…)

stade270En tant que grand passionné de baseball, il fut naturellement intéressant de voir l’accueil réservé lors des cérémonies d’avant-match au légendaire Fernando Valenzuela, qui agit comme conseiller pour les lanceurs du Mexique.

Le joueur le plus applaudi? Adrian Gonzalez, qu’on surnomme «El Titan».

Mon coup de coeur personnel : observer l’artilleur ambidextre Pat Venditte en action. Comment un lanceur peut-il alterner d’un frappeur à l’autre en s’exécutant de la gauche et de la droite? Venditte a accordé trois points au Mexique en une seule manche, mais c’est probablement lui qui m’a le plus impressionné. Ex-aequo avec la «pierna de pavo».

(…)

Au programme ce vendredi soir : Felix Hernandez est au monticule pour le Venezuela face à Puerto Rico.

Le fait d’être au Mexique ne m’empêche pas non plus d’observer ce qui se passe du côté de Miami.

Chapeau à Jose Bautista qui a bien fait dans la victoire de 9-2 de la République dominicaine contre le Canada (3 en 4, 4 PP). Tout aussi intéressant de suivre le Québécois Jonathan Malo qui prendra sa retraite du baseball professionnel au terme de cette Classique mondiale.

Faudra aussi surveiller Éric Gagné et Jesen Dygestile-Therrien au cours des prochains jours. Bon baseball! Diviertéte!

Ça sent le baseball!

- 20 février 2017

Ça commence à sentir le baseball…

Les équipes sont maintenant à l’entraînement, en Floride et en Arizona.

Dès cette semaine, il y aura d’ailleurs quelques matchs préparatoires.

Il y a aussi la Classique mondiale de baseball qui s’en vient au début du mois de mars.

J’ai hâte!

(…)

Parce que les Blue Jays n’ont jamais été aussi populaires au Québec, mon entourage immédiat me demande surtout, depuis quelques semaines, si je m’attends à une bonne saison de la formation torontoise.

«Edwin Encarnacion n’est plus là, ça va faire mal aux Blue Jays», me répète-t-on.

Tellez250Un frappeur comme Encarnacion demeure sans doute très précieux pour une équipe (42 circuits et 127 points produits la saison dernière). Ce serait toutefois mal connaître le baseball de penser que son seul départ entraînera les Jays vers une descente aux enfers.

Je crois personnellement que les Blue Jays, si tout se passe bien, se battront pour une participation au match éliminatoire de la Ligue américaine. Je m’attends à ce qu’ils gagnent environ 85 matchs. Ce ne sera pas suffisant pour devancer les Red Sox de Boston au sommet de la section Est, mais peut-être assez pour prolonger leur saison.

Les Blue Jays comptent notamment sur une solide rotation de partants avec J.A. Happ, Marco Estrada, Aaron Sanchez, Marcus Stroman et Francisco Liriano. Il y a même Mat Latos, Mike Bolsinger, Gavin Floyd et Brett Oberholtzer qui ajoutent actuellement un peu de profondeur.

S’il y a certaines interrogations au premier but pour le début de la saison, avec Justin Smoak et Steve Pearce, il faudra surveiller l’espoir Rowdy Tellez (photo ci-contre). Celui-ci pourrait très bien faire le saut dans le baseball majeur avant la fin de l’été. Je vous invite d’ailleurs à le surveiller pendant le prochain calendrier préparatoire. Scruter les espoirs, n’est-ce pas là où réside le plaisir durant les camps d’entraînement?

Ultimement, en 2018 ou en 2019, Tellez fera peut-être oublier Encarnacion. Du moins, en partie.

(…)

Faut-il rappeler que les Blue Jays termineront à nouveau leur calendrier pré-saison à Montréal en 2017? Les matchs au Stade olympique sont prévus le vendredi 31 mars, en soirée, et le samedi 1er avril, en après-midi.

Oui, ça commence à sentir le baseball.