Canoë comme page d'accueil English

Merci pour ces 10 ans!

- 8 décembre 2017

C’était en février 2007. Le blogue «Sexe, sports & rock’n’roll» voyait le jour.

Depuis, à la fin de chaque année (ou presque), j’avais pris l’habitude de tracer un bilan. Ça me permettait de passer en revue les 12 derniers mois.

Pour 2017, je répète l’exercice… pour une dernière fois.

21728617_10154683777976428_7451660653643198629_oPremier constat, cette dernière année sur le plan professionnel se résume pratiquement en un seul mot pour moi : «baseball». Dans cette même veine, il y a eu ces nouveaux défis relevés comme l’écriture d’un premier livre jeunesse intitulé «Raconte-moi Russell Martin» et la participation, à titre d’animateur et de descripteur, aux spectacles des 4 Chevaliers Toyota.

Pour l’un, le Salon du livre de Montréal s’est imposé avec la rencontre de jeunes lecteurs à inspirer. Pour l’autre, il y a notamment eu cette vidéo qui a voyagé autour du monde à la suite d’un circuit à une seule main.

Dans le cadre de mes fonctions de journaliste, je suis particulièrement fier d’un texte qui s’est retrouvé à la Une du «Journal de Montréal» en marge du repêchage du baseball majeur.

Sur une note personnelle, j’ai aussi savouré un magnifique voyage effectué au Mexique, dans le cadre de la Classique mondiale de baseball, en mars. Et comment oublier cette troisième conquête en cinq ans pour le plus beau club senior «à l’Est de Papineau», les A’s d’Hochelaga?

Bref, ce fut une année bien remplie. Une année remplie qui m’a par ailleurs fait réaliser que je n’ai malheureusement pu alimenter convenablement ce bon vieux blogue.

Voilà pourquoi il s’agit de mon dernier bilan annuel.

Vous l’aurez deviné : il s’agit aussi de la fin pour ce blogue.

(…)

Ne vous inquiétez pas, je me trouverai bien d’autres tribunes pour vous rejoindre à nouveau, chers lecteurs. Dans mes premiers mots sur ce blogue, je comparais la chose à un appartement où je me retrouvais responsable de décorer et de bien meubler. Or, à la lumière de la dernière année, il est devenu évident que je dois changer de logement.

Faut pas être triste! On aura vécu des maudits beaux partys ici, mais disons que ça levait moins dernièrement…

14963149_10153840022596428_7050604470424272431_nIl y a eu ces fameuses soirées LIVE, bien avant Facebook et Twitter, au cours desquelles les commentaires se multipliaient. Puis, au fil des ans, je pouvais utiliser ce blogue pour quelques «extras» associés à certaines couvertures spéciales. Il y a eu, pour ne nommer que ceux-là, le tournoi de Roland-Garros, en 2008, les Jeux olympiques de Vancouver, en 2010, ou plus récemment, en 2016, la couverture du camp d’entraînement des Blue Jays, à Dunedin, en Floride.

C’est un véritable prilivège pour moi de pratiquer le métier de journaliste sportif et j’adore, à n’en point douter, ce contact avec le lecteur.

Par contre, malgré ce petit pincement au coeur, ce blogue n’est plus.

Suivez-moi désormais sur Twitter (@benrioux)!

Merci pour ces 10 ans!

Au plaisir de se retrouver… ailleurs.

 

Jonathan Martin passe aux Orioles

- 29 novembre 2017

JoMartinC’est avec un brin de fierté que j’ai été honoré le week-end dernier par la Ligue de baseball junior élite du Québec à titre de « collaborateur de l’année ».

Il me fait plaisir, quand l’occasion se présente, d’offrir un peu de visibilité à ce circuit offrant un très bon calibre de jeu.

Hélas, la popularité de la LBJÉQ pourrait être beaucoup plus grande, à mon avis. Certains médias pourraient s’y attarder davantage tout comme ceux qui s’autoproclament «fan de baseball».

Aimer le baseball, ce n’est pas simplement souhaiter le retour des Expos…

Concernant la Ligue de baseball junior élite du Québec, une intéressante transaction est survenue plus tôt cette semaine quand Jonathan Martin (sur la photo) a été échangé aux Orioles de Montréal par le Royal de Repentigny. En retour, le Royal obtient Michael Pavan, Jérémy Vachon, François Verres et Samuel Jalbert.

Excellent lors des séries

Lors de la saison 2017, Jonathan Martin a conservé une moyenne au bâton de ,261 et frappé quatre circuits. Il a aussi rendu de bons services au monticule avec une moyenne de points mérités de 4,67 en 36 manches lancées.

Martin a surtout contribué au championnat du Royal lors des éliminatoires avec une moyenne au bâton de ,343, claquant quatre autres circuits et produisant 17 points en 22 matchs. Il a ainsi terminé au deuxième rang pour les points produits en séries, derrière son coéquipier Moises Perez (25). Sur la butte, Martin a conservé une fiche de 4-0 lors des éliminatoires et une moyenne de points mérités de 4,55 en 20 manches.

En attendant le Salon du livre de Montréal…

- 26 octobre 2017

21728617_10154683777976428_7451660653643198629_oEn cette année 2017 particulièrement chargée, j’ai trouvé le temps de publier mon premier livre jeunesse: «Raconte-moi Russell Martin».

Étrangement, je peine encore à trouver un peu de temps pour en glisser un mot sur ce blogue.

En plus de retracer le parcours du receveur des Blue Jays de Toronto, le bouquin vise à inspirer les jeunes.

«Ne laisse jamais personne te dire que tu ne peux pas accomplir quelque chose.»

Je vous invite à venir me voir au Salon du livre de Montréal :

• Jeudi 16 novembre de 10h à 12h
• Vendredi 17 novembre de 18h à 19h30
• Samedi 18 novembre de 10h à 11h30 et de 13h à 14h30
• Dimanche 19 novembre de 10h à 12h et de 13h à 14h30
• Lundi 20 novembre de 10h à 11h30

 

(…)gr_9782897610524

 

Chez les collègues de travail, il y a quelques amis du Journal de Montréal qui viennent de publier «Les 100 meilleurs joueurs du Canadien». Bien hâte de lire cet ouvrage!

Maurice Richard vient au premier rang, devant Jean Béliveau et Guy Lafleur.

Carey Price? Il se retrouve au 18e échelon.

La voix qui fait le tour du monde…

- 29 août 2017

Mes amis ont été nombreux à m’écrire au cours des deux dernières semaines pour me souligner que ma voix faisait le tour du monde. Je n’ai pourtant rien d’un chanteur…

C’est plutôt fascinant de constater à quel point une vidéo peut voyager rapidement.

En assurant la description du circuit à une seule main de Renaud Lefort, des 4 Chevaliers Toyota, je me suis donc retrouvé (du moins, ma voix) aux quatre coins du globe.

En date de mardi soir, la séquence tournée le 12 août dans le Bas-Saint-Laurent comptait 3 millions de vues sur la page Facebook de «Baseball & Softball around the World». Ailleurs sur ce même réseau social, on parle de 550 000 visionnements sur «MLB Memes» et près de 500 000 autres concernant la vidéo originale sur la page des 4 Chevaliers Toyota.

Plusieurs médias au Canada et aux États-Unis ont aussi diffusé la séquence. Ça devient difficile à quantifier comme portée.

Peu importe, c’est surtout l’exploit de Lefort qui est impressionnant. Sur les réseaux sociaux, certains internautes du monde entier ont toutefois jugé que ledit frappeur était plutôt «cocky» ou «hot-dog» de faire un tel circuit à une main. C’est vrai que lorsqu’on ne connaît pas le contexte d’un match des 4 Chevaliers, ça peut sembler plutôt arrogant. Imaginez un gars qui fait ça dans sa ligue de balle-molle… Bref, c’est très divertissant de lire les commentaires en provenance d’un peu partout.

À propos, le prochain show des 4 Chevaliers Toyota est prévu ce vendredi 1er septembre à 19h au Stade Gary-Carter (parc Ahuntsic, à Montréal) contre une équipe incluant Georges Laraque et Stéphane Gonzalez. Bienvenue à tous!

B45 veut faire jaser pendant le week-end des joueurs

- 24 août 2017
Young300Le week-end des joueurs risque d’en faire voir de toutes les couleurs au cours des prochains jours dans le baseball majeur et la compagnie québécoise B45 compte en profiter pour faire parler d’elle un peu.

Le concept est simple : chaque joueur a l’occasion, de vendredi à dimanche, de personnaliser son équipement. Des bâtons aux crampons, en passant par un surnom affiché au dos de l’uniforme.

«Nous avons fait quelque chose d’artistique et de professionnel, je crois que ça va faire jaser», a prévu Kevin Young, représentant pour B45 auprès des joueurs du baseball majeur.

batCarGo450

Carlos Gonzalez, des Rockies du Colorado, aura notamment son bâton B45 personnalisé, tout comme Tommy Joseph, des Phillies de Philadelphie. Ces deux joueurs qui font déjà affaire avec la compagnie québécoise frapperont ainsi avec un objet à leur image.

«Pour le bâton de CarGo, il y a plusieurs clins d’œil, a expliqué Young. Dans son portait sur le bâton, il y a son pays affiché sur la casquette et les initiales de ses enfants.»

batJoseph450Les différents bâtons ont été réalisés en collaboration avec Yan Pigeon, un artiste de la région de Québec.

«Tommy Joseph ne voulait pas frapper avec sa propre face sur son bâton, a indiqué le représentant. On a donc suggéré de mettre la Liberty Bell qui sonne, à Philadelphie, après chaque circuit des Phillies.»

Séduire Bryce Harper

Outre Gonzalez et Joseph, la compagnie B45 a pris soin de fabriquer des bâtons personnalisés pour Bryce Harper, grande vedette des Nationals de Washington.

«J’ai vu Harper utiliser un bâton B45 dans un match et j’ai parlé au responsable de l’équipement des Nationals pour savoir si on pouvait lui envoyer d’autres bâtons pour qu’il les essaie, a raconté Young. Ce serait incroyable si Bryce Harper décidait de frapper toujours avec B45.»

batHarper450En plus d’une livraison de six bâtons réguliers à Harper, l’entreprise québécoise a ajouté au colis deux tiges personnalisées en marge de ce week-end des joueurs. Par contre, le joueur des Nationals ne pourra peut-être pas les utiliser, puisque son nom est présentement sur la liste des blessés.

Jonathan Lucroy, des Rockies, et Keon Broxton, des Brewers de Milwaukee, font aussi partie des ambassadeurs de B45 qui auront un bâton bien particulier pendant le week-end des joueurs.

Tel que précisé par le directeur du développement des affaires pour B45, Marc-Antoine Gariépy, les bâtons seront vus à la télévision, mais une offensive est davantage prévue sur les réseaux sociaux.