Canoë comme page d'accueil English

10 merveilleuses secondes

- 15 août 2016

Rares sont les moments sportifs aussi intenses qu’une course de 100 mètres aux Jeux olympiques…

Pendant ces 10 secondes, prière de ne pas cligner des yeux ni d’éternuer.

C’était donc un devoir pour moi de regarder -avec la poivrière tenue à l’écart- cette épreuve en direct, dimanche soir.

Et quel spectacle ce fut!

DeGr280

 

Usain Bolt a été simplement trop fort, malgré le départ-canon du médaillé d’argent Justin Gatlin. Et le Canadien Andre De Grasse qui remporte le bronze. Wow!

Au terme de la course, Bolt s’est montré généreux avec les médias et les partisans. Tout un ambassadeur pour la discipline!

Questionné sur la présence de De Grasse sur le podium, le Jamaïcain n’avait que des bons mots. Il a d’ailleurs prévenu tout le monde de bien surveiller le Canadien dans les prochaines années.

Déjà, j’attends avec impatience ces 10 secondes des Jeux de Tokyo, en 2020.

 

 

La petite soeur de Jamie…

- 8 août 2016

Oleksiak270Avant ces Jeux olympiques de Rio, la jeune nageuse Penny Oleksiak était surtout reconnue, à 16 ans, comme étant la petite sœur de Jamie… Aujourd’hui, c’est le défenseur des Stars de Dallas qu’on appelle «le grand frère de».

Tout est relatif.

Dans une société où le hockey prend énormément de place comparativement aux sports amateurs, il est quand même intéressant de constater qu’un joueur de la LNH marginal sera toujours plus en vue que bien des athlètes se retrouvant parmi l’élite mondiale dans d’autres disciplines.

Heureusement qu’il y a des Jeux olympiques de temps à autre.

La médaille d’argent de la jeune Oleksiak, au 100 mètres papillon, a permis de rectifier le tir pendant un instant.

Bonne nouvelle : il reste encore plein d’athlètes à découvrir d’ici le 21 août.

 

P.K. Subban : du déni à l’acceptation

- 4 juillet 2016

Sub250Il y a eu la phase du déni, puis la colère chez plusieurs amateurs. Les étapes du marchandage, de la dépression et de l’acceptation suivront, selon les plus grands psychiatres.

J’étais personnellement en vacances quand c’est arrivé…

En visite chez mon père, celui-ci m’a d’abord avoué qu’il croyait que Subban avait été échangé pour le même Weber qui avait déjà joué à Montréal.

La différence est effectivement énorme entre Yannick et Shea.

Vous allez adorer Shea Weber, chers partisans. Toi aussi, papa.

(…)

Quand un joueur-étoile comme Subban est échangé, c’est qu’il représente un grave problème dans le vestiaire. Il y a des choses qu’on ignore dans cette histoire… On ne se départit pas d’un tel joyau autant sur la patinoire que sur le plan du marketing sans un cancer bien installé dans l’équipe.

(…)

Les résultats seront primordiaux dès le début de la prochaine saison. Pour le bonheur des amateurs, mais aussi pour Marc Bergevin et Michel Therrien.

(…)

Le Canadien rendra visite à Subban et aux Predators, le 3 janvier 2017, et c’est seulement le jeudi 2 mars que P.K. effectuera un retour au Centre Bell.

D’ici là, plusieurs amateurs auront atteint l’étape de l’acceptation, mais d’autres non. Et vous, où-êtes vous rendus dans votre processus de deuil?

Le jour où je suis devenu ambidextre

- 20 juin 2016

Toro250J’écrivais tout récemment un texte sur le jeune joueur de baseball Abraham Toro, un Québécois d’origine vénézuélienne repêché au cinquième tour par les Astros de Houston plus tôt ce mois-ci.

Intitulé «Le jour où Abraham Toro est devenu ambidextre», l’article m’a étrangement replongé dans mes propres souvenirs.

Je devais avoir 9 ou 10 ans et je collectionnais les autocollants Panini. En observant les informations sous la case de Gregg Jefferies, des Mets de New York, j’avais remarqué qu’il était ambidextre. Il y avait peut-être un «S» pour switch ou encore la mention «Left and Right», je ne me souviens plus trop…

Mais ce jour-là, après certaines recherches dans Le Petit Robert (et probablement avec l’aide de ma mère ou de mon père), je savais désormais ce que voulait dire le terme «ambidextre».

- Qui peut faire la même chose de la main droite ou de la main gauche, avec autant de facilité.

GregJ200x280Il suffisait d’associer le tout au baseball.

(…)

Plus tard dans la semaine, j’avais une pratique avec mes coéquipiers au Stade Paul-Émile Dubé de Trois-Pistoles.

Dès mon entrée sur le terrain, j’avais laissé entendre à mes coéquipiers que j’étais désormais un frappeur ambidextre. Quelques minutes plus tard, au grand dam de notre entraîneur, tous les joueurs de cette formation moustique de Trois-Pistoles étaient ambidextres.

Ç’a duré le temps d’un entraînement.

(…)

Aujourd’hui, je joue encore au baseball avec les A’s d’Hochelaga/Centre-Sud et… je frappe uniquement de la gauche. Pis encore.

Chapeau à Fleury!

- 13 juin 2016

Fleury450

Dans une équipe sportive, il y a des héros plus obscurs que d’autres lors d’une conquête.

En acceptant simplement son rôle et en gardant le sourire en compagnie de ses coéquipiers, le Québécois Marc-André Fleury a exercé un impact positif chez les Penguins de Pittsburgh au cours des dernières semaines.

Évidemment, l’athlète de Sorel aurait préféré se retrouver plus souvent devant le filet. Or, Fleury a participé à seulement deux matchs, disputant exactement 79 minutes et 19 secondes.

Du bout du banc, il a toutefois appuyé sans broncher son jeune coéquipier Matt Murray et encourager les joueurs de sa formation.

«Gagner la coupe, c’était plus gros que de savoir si j’allais jouer ou non», a encore une fois commenté Fleury, dimanche soir, pendant les célébrations des Penguins.

C’est aussi ça savoir faire partie d’une équipe…