Canoë comme page d'accueil English

Pourquoi pas Russell?

- 31 mars 2014

Russell25Le week-end est à peine terminé que les amateurs et journalistes ont déjà commencé à penser à un possible retour des Blue Jays de Toronto, en mars 2015, au Stade olympique.

On aimerait voir les Red Sox de Boston ou les Yankees de New York, dit-on.

Le directeur général Alex Anthopoulos prévient toutefois que les Jays n’aiment pas affronter les équipes de leur division vers la fin d’un camp d’entraînement.

Et pourquoi n’inviterait-on pas Russell Martin et les Pirates de Pittsburgh?

Le problème, c’est que le présent contrat du receveur québécois se termine en 2014.

Mais avouez que ce serait plaisant de se rassembler pour applaudir Russell, peu importe l’équipe avec laquelle il évoluera.

(…)

En attendant, ce même Russell Martin a débuté sa saison en frappant un simple à sa première présence au bâton, lundi.

Son coéquipier Neil Walker a toutefois suivi en frappant une balle à double-jeu.

Granderson et le casque de crème glacée

- 30 mars 2014

Curtis3mCurtis Granderson a pris bien son temps avant de rencontrer les journalistes, samedi, au terme du deuxième et dernier match préparatoire présenté au Stade olympique.

Un peu de crème pour les mains, un peu de crème pour le visage. Le «lipstick», puis ajustement du col de la chemise. Coup d’oeil au miroir. Réajustement du col de la chemise. Miroir, miroir, dis-moi qui est le beau? Et voilà!

Une fois retourné, devant micros et caméras, Granderson, un athlète fier, est aussi apparu comme l’un des joueurs les plus volubiles et sympathiques parmi ceux des deux équipes.

Le voltigeur des Mets de New York, âgé de 33 ans, a visiblement apprécié son passage à Montréal.

«C’était cool de voir tous ces jerseys différents dans la foule, particulièrement ceux des Expos de Montréal. Je me considère chanceux d’avoir pu participer à ces matchs-là. Ça m’a rappelé une époque où j’étais plus jeune et que je voyais les Expos à la télévision.»

Granderson n’a jamais affronté les Expos. Arrivé dans le baseball majeur en 2004, année du départ de l’équipe montréalaise, il avait participé à seulement neuf matchs dans l’uniforme des Tigers de Detroit, dans l’Américaine, cette saison-là.

«Je me rappelle d’avoir grandi en regardant beaucoup les joueurs des Expos comme Vladimir Guerrero et Cliff Floyd, a précisé Granderson. J’ai grandi dans la même région que Floyd, tout près de Chicago.»

S’il ne se souvient pas d’avoir déjà possédé une casquette ou un T-shirt des Expos, Granderson croit conserver un certain souvenir de l’équipe à la maison de ses parents.

«Je dois avoir un petit casque de Dairy Queen des Expos dans lequel j’ai déjà mangé de la crème glacée, a-t-il indiqué, avec le sourire. C’est sûrement à quelque part chez ma mère.»

Ayoye!

- 19 mars 2014

Pour compléter le travail d’un journaliste, le photographe est un allié important. Parmi ces «artistes de l’image» que j’ai la chance de côtoyer par le biais de mon emploi, il y a Martin Chevalier, du Journal de Montréal. Si l’être est particulièrement sympathique, il fait aussi de sacrées bonnes photos. Je vous partage celle-ci mettant en vedette John Mitchell, de l’Avalanche du Colorado, prise lors du match de mardi soir au Centre Bell. C’est ce qu’on appelle «saisir le moment». Ayoye!

JohnMitchell65

À qui la coupe Stanley?

- 7 mars 2014

Chara55Maintenant que la date limite des transactions est passée, on connaît les armes à la disposition des différentes équipes en vue des prochaines séries éliminatoires.

Qui, selon vous, remportera la coupe Stanley?

Faut se mouiller. J’attends vos commentaires.

Dans cet article, le journaliste Chris Stevenson, du Toronto Sun, identifie cinq puissances parmi les 30 équipes : Blackhawks, Blues, Ducks, Penguins et Bruins.

J’entends beaucoup de gens qui disent que la coupe Stanley va être remportée par un club de l’Association de l’Ouest. Pourtant, cette conclusion est un peu simpliste.

En réalité, il est certain que l’équipe qui se rendra en grande finale, dans l’Est, sera une formation ayant le vent dans les voiles et qui aura une chance raisonnable de soulever le fameux saladier d’argent, non?

Ça fait au moins 5 ans que les gens attribuent d’office la coupe Stanley à une équipe de l’Ouest. Or, les Penguins l’ont emporté en 2009 et les Bruins ont été champions en 2011.

Si je vous demande de vous mouiller, j’imagine que je dois aussi sauter du tremplin.

En ce 7 mars 2014, j’y vais donc d’une vrille périlleuse. Avec le gardien Ryan Miller, les Blues de St.Louis me semblent un choix intéressant, mais ma boule de cristal, un peu sale, voit plutôt une finale entre les Bruins et les… Sharks de San Jose. Et la coupe irait dans l’Est avec une deuxième victoire en quatre ans pour Boston.

Qui dit mieux?

Les Rangers de New York avec Martin St-Louis?

J’aimerais entendre au moins une personne qui croit que Thomas Vanek, Carey Price et le Canadien de Montréal peuvent aller jusqu’au bout.

 

Dubnyk : pas de panique!

- 5 mars 2014

Dubnyk35Il suffisait que le Canadien de Montréal ajoute Devan Dubnyk à sa formation pour que la machine à rumeurs s’emballe.

Non, Carey Price n’est pas sur la touche pour le reste de la saison.

Dubnyk vient ajouter de la profondeur devant le filet, sans plus.

La blessure de Price n’est pas sérieuse.

«Si nous étions en séries, je jouerais», a lui-même indiqué le principal intéressé, mardi.

Price prendra simplement le temps qu’il faut pour revenir à 100%. Avec Peter Budaj, le Canadien a le luxe d’attendre une guérison complète.

Le Tricolore a acquis Dubnyk, à très faible coût, à titre de police d’assurance. Il devient le troisième ou quatrième gardien de l’organisation.

Dubnyk gardera le filet du Canadien dans un match, tout au plus, d’ici la fin de la saison. C’est davantage à Hamilton, avec les Bulldogs, que Dubnyk risque de jouer.