Mass Effect 2 en test

- 8 février 2010

Voici l’un des jeux les plus attendus de cette année que l’on peut enfin toucher et surtout vivre. Car Mass Effect, au-delà d’un jeu vidéo, est l’un des jeux les plus marquants de ces dernières années. Son univers fabuleux et d’une richesse incroyable, son histoire résolument originale et sa réalisation souvent somptueuse l’ont propulsé en tête des meilleurs jeux sortis en 2007. Cette suite était donc très attendue, pari réussi ?

Toujours à la poursuite des moissonneurs qui ont décidé de réduire les espèces intelligentes à néant, le commandant Shepard va une fois de plus devoir une fois de plus parcourir la galaxie.

Mass Effect 2Mass Effect 2

Techniquement, le jeu affiche plus de détails, les couleurs affichées sont plus nombreuses et plus riches, bref, l’univers a été renforcé tout comme l’immersion visuelle. Le premier était déjà d’un haut niveau, là, on est happé complètement par cet univers. Les visages sont criants de vérité et de réalisme, les décors sont superbes, seuls les déplacements de Shepard façon « je me suis assis sur un parapluie » tranchent un peu, mais on y prête vraiment pas attention.

Mass Effect 2 offre toujours le choix de réponses multiples lors des conversations, créant une richesse des situations énormes, puisque l’issue même des missions peut être bouleversée par les choix à effectuer. Mass Effect 2 n’a rien perdu de la richesse du premier de ce côté.
Les missions principales restent les mêmes, on avance armé de différentes armes ou en se servant à loisir des pouvoirs biotiques, on tire plus qu’on enquête, toujours de l’action donc. Mais pour cet épisode, Bioware a procédé à plusieurs changements souvent profonds dans tout ce qui est derrière. À commencer par la gestion de l’équipement, bien moins riche que dans le premier, celui-ci a été simplifié. On aura le choix juste entre quelques armes, mais on devra surtout développer leur puissance en lançant des recherches sur celles-ci. D’ailleurs, on ne peut plus du tout revendre les armes en trop, il en résulte donc souvent que l’on se retrouve à court d’argent, et pour en faire il n’y a qu’une solution, faire des missions et en ramasser en fouillant les coffres.

Mass Effect 2Mass Effect 2

Les missions secondaires ne sont plus aussi nombreuses que dans le premier, elles ont été remplacées par des missions d’aide à vos coéquipiers, mais tournées action comme les missions principales. Plus de muscle et moins de subtilité donc. Mais l’aventure tiendra en haleine de nombreuses heures, en m’attardant un peu, j’ai mis environ 45 heures à le finir.

Les explorations de planètes à bord d’un véhicule ont aussi changé et été remplacées par des scans à effectuer depuis le Normandy afin de trouver des matières premières qui seront indispensables pour faire évoluer votre équipement. Si les phases d’exploration étaient longues et permettaient de renforcer l’univers de Mass Effect avec des paysages divers, ces phases de scans sont aussi intéressantes à faire que de regarder un mur vide ou les chars passer sur un bord de route. On s’ennuie ferme, et on espère ne pas les revoir dans le prochain.

Dans les regrets je mets aussi la Citadelle, superbe dans le premier épisode, ici on en voit d’autres endroits, mais juste en intérieur. Par contre, les assenceurs si ennuyeux à prendre pendant de longues minutes parfois qui camouflaient les chargements ont été remplacés par des écrans de chargements plus rapides.

Mass Effect 2Mass Effect 2

Disponible aussi sur PC, la différence avec la version Xbox 360 se situe surtout visuellement dans le rendu plus lisse de la version PC. Par contre, et c’est incompréhensible, il est impossible sur PC de se servir d’une manette pour contrôler le jeu. Il faudra donc passer par un logiciel, ce qui est dommage, car le contrôle à la manette est plus intuitif que celui au clavier souris. C’est assez incompréhensible, surtout que la manette 360 fonctionne à merveille sur PC. Il faudra aussi, si vous tenez absolument le faire au clavier souris, revoir certaines configurations de touches, car celle de base n’est vraiment pas intuitive. Espérons qu’un patch corrigeant ce défaut arrivera rapidement.

Malgré ces remaniements, Mass Effect 2 reste un jeu absolument prenant, la richesse du scénario est encore une fois énorme, même chose pour l’univers où l’on peut passer des heures à lire tout ce qui concerne les différentes races dans le jeu ou les informations sur les différentes organisations. Et une fois arrivé au bout, on peut poursuivre l’exploration ou le recommencer avec des bonus en prime, ce qui ne dérange absolument pas tellement cette aventure est prenante et vous transporte dans un autre univers.

Dernière chose, il faudra choisir entre les versions française et anglaise, si les doublages de l’anglaise sont excellents, ceux de la version française même s’ils ne sont pas à ce niveau sont très bons.

9/10

Catégories: Tests de jeux

Abonnez-vous à cet article

1 commentaire

  1. J’ai été conquis par ce jeu qui nous plongent au fin fond de la galaxie pour mener à bien une mission suicide. Le jeu est à la fois un mélange d’action (70%) et de RPG (30%). Graphiquement c’est très bon même si il y a quelques ralentissements à certains passages. Le scenario qui au départ me semblait pas génial, (partir recruter des membres, obtenir leur loyauté, puis finir en découdre avec les moissonneurs.) s’est averé au final somptueux et original. Chaque personnage a une histoire, des sentiments, des problèmes, chacun a une identité qui est bien à lui. Le système de concliation/pragmatisme est très sympa, beaucoup de choix nous sont offert au fil de l’aventure, et chacun d’eux peut avoir une conséquence sur la suite des évenements. La bande sonore est superbe, la durée de vie plus qu’excellente, il m’a fallu 33 heures pour voir le bout de l’aventure. Quelques problèmes de colisions lors des dialogues, certains dialogues sont même coupé parfois et il est bien dommage que l’on ne peut importer notre sauvegarde de Mass effect 1, étant donné qu’il n’existe pas sur Ps3. Au final, c’est un jeu excellent qui m’a plus du début à la fin, et j’attend avec impatience le prochain volet de la série!!!

Laisser un commentaire

 caractères disponibles