Nintendo va trop loin!

- 19 mai 2013

Depuis la semaine dernière, Nintendo a trouvé une nouvelle source de revenus. Exiger les montants publicitaires sur les Walkthrough, ces vidéos qui montrent comment finir un jeu du début à la fin.

Pour l’instant, les joueurs s’organisent sur Reddit et dénoncent ces pratiques en listant les studios responsables. Du côté de Nintendo, l’excuse est assez énorme pour justifier ces agissements: la firme veut que les joueurs partagent du contenu sûr et approprié. Mais alors, plutôt que de demander leur retrait, Nintendo exige de YouTube les droits et les revenus publicitaires tirés de ces vidéos.

Malheureusement, ces vidéos constituent désormais une véritable source de revenus pour les joueurs qui en ont fait un business. Mais que vient faire Nintendo là-dedans ? Une fois leur jeu vendu, ils n’ont plus rien à dire, sauf en cas de vol de propriété intellectuelle. Les guides, officiels ou non, existent depuis l’apparition de la presse jeu. Personne n’a jamais eu l’idée ridicule d’en exiger de l’argent, et ces vidéos en sont la version moderne.

En cette période où la Wii U va incroyablement mal, se mettre à dos des joueurs qui la soutiennent est vraiment une riche idée. D’ailleurs, plusieurs ont déjà annoncé ne plus finir les jeux Nintendo à l’avenir.

Catégories: Technologie

Abonnez-vous à cet article

12 commentaires

  1. fsavoie dit :

    Avec l’histoire de EA, je me demande bien ce qui se passe chez Nintendo

  2. Stéphane dit :

    Omg lâchez nous avec l’argent, ne serait-ce que pour deux minutes!

    Ce sont des jeux vidéos, pas une banque centrale ni un cours de fiscalité!

    Nous sommes loin de l’époque des Nintendo Power.

    Aujourd’hui, je lis la section jeux vidéo, pas pour un jeux que j’attends impatiemment comme Secret of Mana, non, pour voir quelqu’un prendre plaisir à étaler les faits contre une compagnie, Nintendo. Une histoire d’argent, encore et toujours de l’argent, très originale. En plus de prendre conscience que les gens sont trop stupides pour finir un jeu vidéo par eux-même.

    Désolé, je m’en vais passer du temps dans la création artistique que sont les jeux vidéos, en ne pensant pas à l’argent, pour plusieurs minutes, voir des heures!

    Un échappatoire de la triste réalité.

  3. Kim dit :

    Je l’ai déjà dit et je le répète, lorsque vous achetez un jeu, vous payez pour le droit d’y jouer, rien de plus. Le jeu ne vous appartient pas. Le disque ne vous appartient pas. Ce n’est pas moi qui invente ça, lisez vos EULA!

    Si je fais de l’argent avec des vidéos d’une propriété intellectuelle qui ne m’appartient pas, sans permission, il est absolument juste et logique que les vrais propriétaires du jeu me demande une cote.
    C’est exactement la même chose que les pirates qui rendent disponible des films sur les sites de téléchargement gratuit.

    Là ou Nintendo pousse un peu fort, c’est tenter d’aller chercher de l’argent pour les vids pôstés par des gens qui ne reçoivent pas un sous, qui le font pour le plaisir ou même pour démontrer leurs Mad Skillz. C’est de la publicité gratuite qu’ils tentent d’enrayer.
    De plus, je me demande si Nintendo donnerai la part du gâteau qui revient aux développeurs de leurs jeux, ou s’ils gardent tout pour eux?

  4. elvince dit :

    @Kim: les lois sur les droits d’auteurs sont différentes d’un pays à l’autre, et peuvent être très complexes, truffées d’exceptions pour plein de raisons, mais en gros, ce que tu dis est faux. Nintendo n’a pas plus de droits sur les videos de walkthrough que boeing ou US Airways n’aurait de droits sur le vido d’un 747 qui s’écrase posté sur youtube. En fait, ce serait plus comme si Adobe te demandait des redevances sur une photo que tu as édité avec photoshop.

    Quant aux EULA, ils sont une farce qui a dégénéré. Premièrement, toute EULA qui contrevient à une partie d’une loi locale serait immédiatement nulle. Ça inclut à peu près toutes les EULA, tout simplement parce que la clause « le fait de jouer au jeu constitue une acceptation de la EULA » est juridiquement invalide. D’ailleurs, essayez de retourner un jeu chez best buy en disant « je n’accepte pas la EULA, je veux être remboursé ». Ils vont vous rire en pleine face.

    C’est pas pour rien qu’il n’y a jamais eu une poursuite civile en vertue d’une EULA, toutes les poursuites pour contrefaçons de logiciels sont faites au pénal ou au criminel en fonction des lois sur les droits d’auteurs.

    La réponse de youtube et cie serait très facile il me semble: see you in court buddy. Et si nintendo est assez stupide pour te poursuivre, tu diffuses le procès en direct :)

  5. alex dit :

    la solution est simple, un partenariat avec youtube (payer pas le nombre de view sur les video), sa pourrait les aider

  6. Bixy dit :

    On peux-tu avoir des articles qui ne parle pas qu’une compagnie essaie encore et encore de nous soutiré les poches ou essayer de nous en passer une vite?..

    Sérieux l’industrie doit comprendre c’est un passe temps si les joueurs en ont assez et décide d’aller prendre l’air, sortir au lieu d’acheté un jeu ca sera beaucoup plus pire..

  7. Alex dit :

    Je ne vois pas le problème. Pourquoi une personne pourrait faire de l’argent avec le IP d’une autre compagnie.

    Les gens ont seulement a trouver une entente pour le partage de profit avec Nintendo

    On parle ici dune usage commercial des assets d’un jeu.

    En passant les developpeur de jeux ont des ententes avec des compagnies pour creer et publier des guides de strategie.

    J’aime bien les articles fais par des gens qui ne comprennent pas tout les points de cette decision.

  8. Steph dit :

    Quelle seront ensuite les prochaines compagnies à vouloir faire pareil? Les constructeurs automobiles envers tous ceux qui mettent en ligne des tutoriels comment changer une pièce sur leur voiture au motif que ça enlève du travail (et des profits) à leurs concessionnaires?
    Il y a des limites, me semble, à vouloir faire de l’argent avec tout sous le simple prétexte que l’on mentionne son nom ou ses produits.

  9. Le mot « vidéo » dans le jeu vidéo, fait traditionnellement référence à un dispositif d’affichage de trame , mais suite à la vulgarisation du terme il implique aujourd’hui tout type de dispositif d’affichage.

  10. Le mot « vidéo » dans le jeu vidéo, fait traditionnellement référence à un dispositif d’affichage de trame , mais suite à la vulgarisation du terme il implique aujourd’hui tout type de dispositif d’affichage.

  11. Luc L. dit :

    Je ne pense pas que Nintendo aille trop loin. C’est un dû !

    Lorsque Lady Gaga fait des millions de « view » et qu’elle encaisse le chèque de Youtube c’est normal.

    Lorsque des majors partent à la chasse aux sorcières pour traquer les individus qui partagent des extraits de leurs films, les vidéos Youtube sont bloquées ou lorsqu’on utilise de la musique sur des films personnels sans utiliser les droits, Youtube reconnait les vidéos et certaines sont bloquées tout dépendamment des lois des pays.

    Qui devrait remporter la cagnotte pour les vidéos de jeux ou l’on dévoile le punch, la fin, etc…? Est-ce qu’on utilise des droits sur la propriété intellectuel qui sont autorisés ?

    Les guides et ces vidéos n’ont pas rapport. Un guide, tu l’achètes et j’imagine qu’il y a une autorisation d’exploitation, une redevance à payer à l’éditeur d’un jeu. Je ne suis pas journaliste ou fin connaisseur de jeux vidéo mais ce n’est pas ma job de vérifier mes sources. J’espère juste que lorsqu’on balance de telles choses comme c’est le cas ici, on sait de quoi on parle mais j’en doute sincèrement.

  12. Alexis Le-Marec dit :

    @Luc L. Si j’écris un livre ou réalise une vidéo montrant comment se servir de Windows, Photoshop, ou d’OSX, ni Apple, Adobe ou Microsoft ne me demanderaient des droits.

    En ce qui concerne les blocages, quand vous parlez de films personnels, cela concerne des extraits souvent inaudibles qui passent à la radio en arrière fond, et pourtant ces vidéos sont interdites par les majors.

    Il y a le droit d’auteur et c’est totalement normal, mais en faire une lecture rigoriste c’est autre chose. Ces vidéos ne servent en majorité que ceux qui sont perdus et qui voudraient voir la solution. En ce qui concerne les guides officiels, ils sont réalisés par les éditeurs eux même ou en collaboration, mais ils touchent des droits bien sûr dans les deux cas.

    Mais pourquoi interdire pour imposer un moyen dépassé ? Nintendo pourrait facilement étouffer ces vidéos par un autre moyen, les réaliser elle même avec quelques bonus comme des commentaires des artistes qui l’ont réalisé. Ils en tireraient des bénéfices avec Youtube, et les joueurs iraient d’eux même vers ces vidéos officielles. Mais apparemment, c’est plus facile de faire jouer les droits d’auteur, puis de ne rien faire en croyant que tout le monde va revenir dans le passé.

Laisser un commentaire

 caractères disponibles