L’industrie souffre-t-elle du syndrome de Peter Pan ?

- 25 août 2012

Dans une entrevue accordée à Gamasutra, David Cage, connu pour son jeu Heavy Rain, a exprimé sa frustration par rapport à l’industrie du jeu vidéo qui, selon lui, devait grandir en abordant des sujets plus matures.

« Je pense que nous devrions avoir plus de courage dans notre industrie et prendre plus de risques. Je crois que c’est ce dont l’industrie a besoin. Je veux dire, combien de jeux de tir à la première personne pouvez-vous faire ? Combien de monstres, d’extraterrestres et de morts-vivants pouvez-vous tuer dans des jeux vidéo ? Je pense souvent que l’industrie souffre du syndrome de Peter Pan. Nous ne voulons pas grandir, nous voulons rester des enfants. Mais nous devons grandir et je pense que c’est le bon moment », affirme Cage.

Croyez-vous que l’industrie vidéoludique ait besoin de « grandir » ?

Catégories: Stef en bref

Abonnez-vous à cet article

10 commentaires

  1. Gabriel M dit :

    Trois lettres désignant le déclin des jeux video sur console.

    DLC

  2. charlot jr dit :

    Oui et je crois que des belles tentatives comme L.A. Noire nous prouvent que l’industrie commence à évoluer.

  3. charlot jr dit :

    @Gabriel M
    Je ne crois pas que nous devons mettre la fautes sur les DLC. Le contenue téléchargeable et les magasins en ligne comme XBL Arcade ont quand même permis aux développeur indépendants de ce faire une niche et de de l’argent dans une industries où, il y a encore un peux moins de dix ans, il était impensable de publié un jeu sans passer par les grands distributeurs.

    Les DLC sont une belle invention, il permettre d’augmenter la durée de vie d’un jeu, de nous offrir des niveaux suppl. pour des jeux multi-joueurs ou de nous offrir une foule d’équipement pour embellir notre personnage ou avatar (tant que ces dernier ne donne aucun avantage dans un jeu)

    Il y aura toujours ceux qui abusent du système comme EA ou CAPCOM mais il ne faut condamner une technologie pour les quelques uns qui l’utilises de la mauvaises façon.

  4. Mathieu B dit :

    Ont voient clairement la frustration de M.Cage que son jeu Heavy Rain (pourtant bien acclamé par la critique) n’ait pas obtenu le succès commercial d’un Call of Duty. Comme j’ai déjà dit, l’industrie du jeu vidéo est varié et de qualité, je comprend pas pourquoi les concepteurs sont toujours entrain de se critiquer entre eux, c’est toujours la faute de l’autre pas la mienne.

    Les DLC était une belle invention avant que les développeurs coupe dans le produit final, et aujourd’hui les compagnies indépendante utilise surtout les iphone ou android pour développer leurs jeux, j’ai un iphone et je peux vous dire que les indie sont assez vorace quand c’est le temps de parler argent. Tu paye un jeu pour enlever la publicité, mais pour avoir les meilleurs armes ou gadgets tu dois payer en vrai argent, parce qu’ils sont pratiquement impossible à débloquer.

    Les compagnies devraient plutôt revoir leurs côté marketing, qui avantage plus leurs portefeuilles que le nôtre.

  5. Louis Brunet dit :

    J’ai toujours eu un rêve qui ne s’est jamais réalisé côté jeu vidéo.
    être capable de faire un simulateur de vie,en gros, de pouvoir avoir une vie en jeu vidéo. Des centaines de killomètres de cartes, toutes objets ont une action. En gros, avoir une seconde vie où tu es libre de faire des choses que tu aurais toujours voulu faire.

    Mais les gens restent avec des call of duty qui n’évoluent pas car ils ont peur de sortir de leur niche. Si les consommateur réclament de la merde, les fabriquants leurs en donneront. Si les joueurs sont pas près à passer à un prochain niveau, ba c’est qu’il faudra du temps.

  6. LP dit :

    DLC une bonne chose!?!?! Je parie que sa fais 2 ou 3 ans que vous jouer a des jeux vidéo… sérieux moi quand je vois une publication comme quoi une compagnie travail sur un DLC avant même la sortie du jeux en question bien je me dit que je me fais f*****. Ces comme vouloir sortir un jeux vidéo non terminé afin de faire des $$$$ en se disant « pas grave ont va le terminer avec un DLC » NIMPORTE QUOI!!!

  7. Realnoize dit :

    Premièrement, probablement, ce sont des équipes différentes qui travaillent sur les DLC. Ou sinon, le jeu peut être terminé chez le développeur, et le temps que le jeu prend pour être distribué, parfois, c’est amplement de temps pour développer du DLC. Je pense que les gens exagèrent quand ils parlent de jeu « incomplet ». Je n’ai jamais vu à date de jeux qui me paraissaient « incomplets » si je ne téléchargeais pas le DLC. Quand on sera rendu au point où un jeu à 60$ me demandera de payer 10$ si je veux voir la fin du jeu, là, oui, on aura dépassé les bornes… et là oui, on pourra dire qu’on a retiré du contenu du jeu…

    Le DLC, même s’il est développé en même temps que le jeu principal, mobilise des ressources additionnelles QUAND MÊME pour programmer et mettre en place ce foutu DLC (je ne parle pas ici de « unlock » de trucs stupides comme des costumes alternatifs, mais bien de véritable contenu). Un développeur choisi de payer plus de gens pour créer du contenu additionnel, et nous ce qu’on demande, c’est qu’ils nous donne ce contenu gratuitement? Tant qu’à ça, pourquoi alors développer du DLC? Payer des gens pour donner leur travail, ça rapporte pas beaucoup…

    Mais bon… c’est un autre débat tout ça…

    Concernant les propos de M. Cage… Je pense qu’on pourrais faire un parrallèle avec le cinéma ou l’industrie de la musique. C’est exactement la même chose. Nous sommes à une époque où les jeux sont devenus, avant tout, un PRODUIT COMMERCIAL DE MASSE, chose qu’ils n’étaient pas il y a seulement 20 ans. Et comme pour les films, ce sont les méga-productions hollywoodiennes qui rapportent, parce que les gens aiment ce qu’ils connaissent. Alors on leur sert tout le temps la même chose dans un emballage différent et hop, on empoche les millions. Les films indépendants ont un % d’originalité (si on peu dire ça comme ça) beaucoup plus élevé. Ils prennent plus de risques. Idem pour la musique commerciale pop qu’on entend tout le temps à la Radio. On veut quelque chose d’original? Regardons vers les plus petits bands moins connus.

    M. Cage a raison. Sauf qu’il devrait pourtant savoir que la chose la plus importante pour une compagnie comme Sony, Microsoft, EA, Ubisoft, etc… c’est principalement de faire de l’argent. Et même si ces compagnies prennent des risques parfois, il reste que Call of Duty 38 va toujours être meilleur vendeur… et rapporter plus… Ces compagnies ne produisent seulement les jeux que l’on achète. Si on se met à acheter massivement des jeux de danse par exemple, et bien ça va innonder le marché de jeux de danse. C’est tout!

  8. Maxime Giroux dit :

    Real Noize mets le doigt sur le gros bobo.

    L’important de nos jours, c’est le cash. Les producteurs ont peur d’innover, ont peur de tester. Ils préfèrent s’en remettre a la recette magique qui fonctionne. Quand la recette aura perdu de son gout, la on va chercher des alternatives.

    C’est en plein ce que Bob Gale (scénariste de Back to the Future) reproche a l’industrie du cinéma. Plus personne n’ose innover, car les producteurs ne sont pas interessés par la nouveauté. Pour le jeu video, c’est pareil. Pour voir du nouveau, il faut se tourner vers les compagnies indépendantes, les nouveaux et petits joueurs. Mais ne vous attendez jamais a de grandes innovations de la part des grands studios, qui ne font que vouloir engranger l’argent avec des Call of Duty et choses du genre. Tant que le style se vendra, il restera. Si ça se vend encore après 70 éditions de CoD, ça se vendra avec une 71e version aussi…

  9. Alex Couture dit :

    L’industrie ne souffre pas.
    Quand il sort un jeu qui sort de l’ordinaire, cest vrai que ça peut être rafraichissant (Catherine par exemple). Par contre, quand on essaie de faire évlouer à outrance,des fois c’est plutot frustrant, quand on ne reconnait plus la franchise. J’avoue m’ennuyer des jeux rpg classiques, même si j’adore les nouveaux final fantasy.

    Pour les DLC, ca me fait toujours rire de voir ceux qui déteste le concepte.

    LP, je joue depuis une vingtaine d’année, je peux donc me rapeller quand Mortal Kombat 3 m’a couté 99.99$ chez Toys R us. Pas 60…Et avec toute les dlc que j’ai acheté sur le dernier MK, ca l’a probablement moins couté cher, et ça a allongé la durée de plaisir que j’ai . Dans le temps, Y’aurait fallu que j’achete Ultimate Mortal Kombat 3 pour bénéficier des personnages de plus.Donc un autre 99$…Ca s’est se faire F******

    Et les DLC cest un choix, le jeu n’est jamais imcomplet. J’adore le concept, ca donne l’impression de moins attendre la suite du jeu parce que t’a de quoi a faire en attendant.

  10. Kim Boudreau dit :

    Des jeux plus matures… genre tu joue à hitman pis tu fais de l’argent avec tes contrats pour acheter de meilleures armes… mais il faut pas oublier de t’en garder pour les dépenses courantes (épicerie, loyer, etc) et d’avoir une jobine sur le côté pour avoir de quoi à déclarer aux impôts.

Laisser un commentaire

 caractères disponibles