La boule de cristal de Bleszinski

- 25 février 2013

Cliff Bleszinski, l’ancienne étoile d’Epic Games qui a quitté le studio en octobre dernier, est préoccupé. « L’industrie vidéoludique n’a pas été dans un tel état de transition depuis son effondrement dans les années 80. Je pense vraiment que nous sommes dans un état d’agitation massif », a confié Bleszinski à GamesIndustriy International .

« Je crois que Nintendo pourrait être confrontée à devenir une compagnie uniquement de logiciels, tandis que Sony et Microsoft sont sur le point d’en venir aux coups. En même temps, les gens adorent jouer à des jeux sur leur iPad et le PC renaît merveilleusement… Concernant l’industrie, c’est comme le Super Smash Bros. des affaires, et je veux voir qui de Peach ou Mario gagnera », a ajouté Bleszinski.

Croyez-vous que l’industrie vidéoludique est à l’aube d’un changement majeur ?

Catégories: Stef en bref

Abonnez-vous à cet article

5 commentaires

  1. Charlot Jr. dit :

    Il le faut. Avec toutes les nouvelles plateformes, les développeurs indépendants, la distribution de logiciel par internet et autres, de nouveaux joueurs font surface et tentent de ce faire une place pendant ce temps des vétérans ce débattent pour garder la tête hors de l’eau.

  2. Realnoize dit :

    Entièrement d’accord. Nous sommes rendus à un point où tellement de choses ont changé, que l’industrie n’aura pas d’autre choix que de s’adapter. Sinon, ceux qui ne le feront pas, crèverons, tout simplement.

    Et il y a deux choses qui, selon moi, ont contribué grandement à ces changements qui s’annoncent.

    La première, c’est l’avènement des tablettes et autres téléphones intelligents qui ont eu pour effet de donner un énorme « boost » aux développeurs indépendants, et à tous ceux et celles qui rêvaient de créer leurs propres jeux, mais qui ne pouvaient jamais espérer développer et publier sur console. iOS et Android ont carrément fait EXPLOSER la quantité de développeurs indépendants, et si on ajoute la scène indépendante sur PC qui a toujours été présente, mais qui a un regain de popularité depuis des années, tout ça représente une ÉNORME force qui ne peut être ignorée. On a qu’à penser à la OUYA également. Bref, le développement indépendant a le vent dans les voiles, et jamais on a vu ça depuis l’époque des ordis personnels tels que les Commodores 64 et compagnie, où des gens dans leurs garages pouvaient créer des jeux populaires, entièrement codés par une ou deux personnes.

    Microsoft a essayé de faire de la place aux développeurs indépendants sur la 360, mais elle les a plutôt poussé dans un coin en disant, « voilà, vous avez votre place, maintenant arrêtez de chialer »… aucun respect… Nintendo a un modèle de distribution fait exprès pour décourager les « petits » en ne payant seulement si vous dépassez un nombre de ventes X (autrement, vous ne recevrez jamais les profits de vos ventes). Et Sony a toujours semblé fermé et réservé à un petit club sélect. Ça semble vouloir changer avec la PS4… on le verra bien.

    Les indépendants ne doivent plus être ignorés. Les campagnes Kickstarter pour créer de nouveaux jeux sont légions, et les joueurs demandent de plus en plus de jeux originaux, une demande qui est souvent mise de côté par les grands studios (question de ne pas prendre de risques). Les indépendants demandent une place, et les gamers demandent les indépandants. Ignorer cela, c’est se tirer dans le pied.

    Deuxièmement, plus les générations avancent, et plus la différence au niveau des performances entre les générations diminue. Le sommet a été atteint avec la PS1 / Sega Saturn, ou la différence avec la génération d’avant était ÉNORME. Par la suite, les différences étaient là, mais jamais au même niveau que le saut de la 2D 16-bits à la 3D complète. Grosse différence entre PS1 et PS2, bonne différence entre PS2 et PS3, et différence « notable » présentement entre PS3 et PS4… La performance n’est plus le facteur principal maintenant.

    Nous entrons dans l’ère du contenu. Celui qui gagnera la bataille, sera celui qui offrira le contenu le plus varié, et le plus attrayant. C’est tout.

  3. fsavoie dit :

    Depuis l’annoncement de la WiiU j’ai vraiment l’impression que Nintendo va suivre le chemin de Sega et devenir une compagnie de jeu uniquement. Ce qui serait très bien à mon avis.

  4. Mathieu B dit :

    @ Realnoize: Je suis d’accord quand tu parle des indépendants qu’ils ont une place, mais dire que Microsoft manque de respect, il ont fait une section juste pour eux, avec les Arcade games et les Indie games, pis ils en font la promotion. Et les indies games sur IOS ou Android, plusieurs jeux payant, te demande de repayer, si tu veux le meilleur stock, le vent dans les voiles, mais pas a n’importe quel prix.

    @Bleszinski: Le PC renaît oui, mais merveilleusement hummm! Après l’ère du piratages, la renaissance c’est fait en prenant les joueurs en otage, avec les jeux téléchargés ou physiques, peu importe t’es pogné avec, et des fois une connexion internet requis. La renaissance a un goût amer entre les gamers et les compagnies.

    @ Ma boule de cristal: Fait toi s’en pas, tu avait prédit la mort du PC, de Nintendo avec le Gamecube, Microsoft avec le 360 avant même sa sortie, que Sony serait le gagnant, pis finalement le PS4 vient d’être annoncé et les fans lui fait même plus confiance. Comme quoique c’est difficile de prédire l’avenir.

  5. Realnoize dit :

    @ Mathieu B,

    Oui, Microsoft ont fait une section juste pour eux, sauf que connais-tu beaucoup de monde qui y vont? Je connais des gens qui ne savaient même pas que ça existait. Et à chaque fois qu’il y a un update majeur du système, on dirait que la section « Indie » est de plus en plus difficile à trouver. Et Microsoft fait de la pub pour leur section Arcade, mais n’en on JAMAIS fait pour la section Indie, qui sont deux choses complètement différentes.

    Microsoft désire surtout faire de l’argent (normal, d’ailleurs), et d’un point de vue business, c’est plus « payant » de mettre de l’avant les jeux de développeurs qui payent pour être un développeur « officiel » et avoir ses jeux dans le Live Arcade, qui vendent beaucoup plus. D’où la raison pourquoi la section « Indie » est complèment séparée de la section « normale » des téléchargements de XBL.

    C’est quand même une belle vitrine pour certains concepteurs de jeux, mais ce n’est pas sur cette plateforme qu’il feront des ventes.

    Je suis d’accord par contre pour ce qui est d’iOS ou Android. Il y en a qui veulent « trop » faire de l’argent à tout prix, et ainsi, finissent par faire des jeux qui sont une « passe à cash » et rien d’autre. Ça c’est poche.

    Mais mon point était que le développement indépendant n’a jamais été aussi présent qu’à l’époque des premiers ordinateurs genre Commodore 64 ou Apple II. Et les nouvelles technologies et les médias rendent ça beaucoup plus accessible.

    Les véritables révolutions sont souvent arrivées « out of the blue » via des développeurs indépendants, et non via les grosses boîtes. ID software dans le temps qu’ils étaient petits, par exemple. Et Mojang aujourd’hui avec Minecraft. Angry Birds aussi, qu’on aime ou pas, est parti d’une toute petite boîte de dévelopement.

Laisser un commentaire

 caractères disponibles