EA perd et gagne

- 25 mars 2014

Après avoir été nommée « pire entreprise des États-Unis » en 2012 et en 2013 par le site Consumerist, EA n’obtiendra pas le titre en 2014.

Serait-ce l’effet Titanfall ? Opposé au premier tour à Time Warner Cable, un câblo-opérateur américain, EA a perdu son duel avec 48,8 % contre 51,2 %.

Une victoire pour l’éditeur qui prouve qu’il est possible de tourner la page sur les lancements non réussis de Battlefield 4 et Sim City ?

 

tableau_consumerist

Catégories: Stef en bref

Abonnez-vous à cet article

1 commentaire

  1. Realnoize dit :

    Je crois que tout est une question de « timing ». Au moment des sondages l’an dernier, EA était, si je me souviens bien, sous les feux de l’actualité pour pas mal de trucs divers mentionnés sur plusieurs sites web consacrés aux jeux. Ce qui a probablement incité plusieurs joueurs frustrés de voter. Est-ce véritablement un signe que EA a amélioré ses pratiques? Je n’en suis pas certain.

    Plusieurs reprochent à EA son recours abusif aux microtransactions par exemple, mais comme ce principe est devenu pratiquement (et malheureusement) « normal » de nos jours alors peut-être que l’impact de ces pratiques sont moindres auprès de la population.

    L’industrie du jeu vidéo est en pleine transformation. Probablement qu’au travers de toutes ces transformations, les abus et les erreurs de EA finissent par se perdre dans la masse. Le fiasco du lancement de Battlefield 4 et la saga entourant tous ces bugs est encore présent, mais en même temps, EA lance également sa mise à jour de SimCity qui incorpore désormais un mode entièrement offline comme la plupart des joueurs demandaient.

    Ils se sont peut-être améliorés un peu finalement. Peut-être pas beaucoup, mais quand même. Il reste que simplement être nommé dans ce palmarès n’est pas vraiment flatteur non plus, même si on perd en première ronde.

Laisser un commentaire

 caractères disponibles