Des soldats américains ont trop parlé

- 9 novembre 2012

Afin de faire de Medal of Honor: Warfighter un jeu de guerre le plus réaliste possible, Electronic Arts a embauché des consultants des forces spéciales de plusieurs pays.

Le Pentagone n’aime pas les soldats trop bavards. Selon CBS News, sept Navy Seals ont été sanctionnés par l’armée américaine pour avoir divulgué des secrets militaires confidentiels. Les membres fautifs subiront une diminution de la moitié de leur salaire pour deux mois et verront leurs chances de promotion anéanties.

Est-ce que le jeu en valait la chandelle ?

Catégories: Stef en bref

Abonnez-vous à cet article

6 commentaires

  1. Antoine dit :

    Tout ça pour un jeu de merde -_-

  2. Boris_Slavosk dit :

    J’avais cru lire quelque part qu’ils avaient reçu l’autorisation de + haut dans la hiérarchie

  3. dominic dit :

    @Antoine: Exactement, tout ca pour un medal of honnor numero 73 sans profondeur!

    100% d’accord avec les americain (ce qui est plutot rare dans mon cas…!). La confidentialite des info militaire d’un pays passe, et de loin, avant un jeu video.

  4. Jo dit :

    1. Le DoD américain de divulgerait jamais quoi que ce soit sur des opérateurs Tier 1.

    2. La marine ne divulgerait jamais la nature des accusations ou les sanctions portées contre un Tier 1.

    3. Bel effort de EA pour tenter de mousser le flop de Warfighter.

  5. Antoine dit :

    T’es drôle, c’est pas une tentative de EA de remonter le jeu, c’est le pentagone qui a causé tout ce bordel…

  6. Jo dit :

    @Antoine:

    Je said, mais c’est un peu n’importe quoi, à mon avis. Il y a quelque choses d’incohérent quelque part, car selon un ami qui est dans l’armée américaine (et qui a fait une ronde en Irak), l’armée ne divulgerait jamais quoi que ce soit sur les mesures disciplinaires pour un militaire, surtout pas pour un haut gradé comme un Navy SEAL.

    De plus, les sanctions proposées (coupes salariales) autre que la lettre de réprimande sont des sanctions de type civiles alors que les soldats seront plutôt sanctionnés par court-martial, autre chose dont l’armée ne parlerait jamais en détail.

    Je trouve ça un peu louche.

    Il va sans dire aussi que comme mon ami disait, je trouve très drôle qu’on les réprimande pour avoir été consulté sur un jeu vidéo alors que personne n’a été sanctionné pour Act of Valor ou les autre films planifiés dans le futur. Évidemment, on s’entend que le gouvernment américain bénéficie des parts du film, alors qu’il ne touchera pas un sou sur le jeu vidéo, alors encore là, un peu louche…

Laisser un commentaire

 caractères disponibles