Dante’s Inferno : Voyage au bout de l’Enfer

- 19 février 2010

Tiré du film d’animation et enrichi par la Divine Comédie, Dante’s Inferno offre une descente aux enfers efficace. Quand au principe de progression, on se retrouve face à un God of War, c’est simple, efficace et particulièrement sanglant.

Si vous avez vu l’anime, ce jeu reprend pas mal de passages, du crucifix planté dans l’oeil du père de Dante à la mort de Béatrice, jusqu’à son sein dénudé et j’en passe. L’histoire décrit donc la descente de Dante jusqu’au plus profond de l’enfer afin de sauver l’âme de Béatrice sa bien aimée.

Dante's Inferno

On est d’abord frappé par les cinématiques d’une beauté assez incroyable, tout comme les flashback réalisés dans un style animé très original. Une fois dans le jeu, les graphismes perdent en qualité, mais l’ambiance des enfers est tellement riche qu’on finit par accrocher complètement.

Dante's Inferno

Le jeu se déroule en trois phases qui ne cessent de s’alterner. D’abord, le beat them all. Complètement copié sur God of War, jusque dans la maniabilité très proche, il faudra venir à bout de vagues d’ennemis et de boss. Un bouton pour les coups normaux, un autre pour les coups puissants, et enfin un autre pour les attaques distantes, plus les magies. En tuant vos adversaires, il sera possible pour la plupart de les absoudre ou les condamner. Suivant vos choix, les différents types d’armes vont être plus efficaces suivant que l’on penche d’un côté ou de l’autre. De plus, ces âmes collectées permettent de faire évoluer les techniques de combat et leur puissance.
S’ensuivent des scènes de plate forme souvent faciles. Enfin, quelques scènes de réflexion viennent s’intercaler. Bien qu’elles soient extrêmement simples, elles le sont parfois trop ce qui devient paradoxalement difficile. Heureusement, on reste bloqué rarement.

Dante's Inferno

Graphiquement, Dante’s Inferno vaut surtout pour ses décors et quelques ennemis, il est très loin d’être laid, mais il est loin d’être magnifique. Techniquement, il gère très bien les vagues d’ennemis sans ralentir, la maniabilité est bonne, mais les sauts sont parfois imprécis.
Par contre, la caméra fixe s’avère parfois mal placée, ne laissant seulement deviner les ennemis, on se met donc à tirer à distance n’importe où, en y allant à l’aveugle.

Dante's InfernoDante's Inferno

La durée de vie varie entre huit et neuf heures en normal et facile. Dans les difficultés au-dessus, les boss sont coriaces et il faudra compter quelques heures en plus. Une fois le jeu fini, on débloque de nouveaux éléments et une arène, sans compter que du contenu téléchargeable va arriver somme un éditeur de niveaux. Au final, Dante’s Inferno est un jeu qui vaut surtout par son ambiance infernale totalement réussie, des décors à la hauteur et un gameplay qui a fait ses preuves. Ce n’est pas un grand jeu, mais un jeu efficace qui se démarque surtout par son ambiance.

7/10 Xbox 360 – PS3 – PSP – testé sur Xbox 360

Catégories: Haute définition, Tests de jeux

Abonnez-vous à cet article

1 commentaire

  1. soumarin dit :

    la qualité du graphisme et vraiment a couper le souffle

Laisser un commentaire

 caractères disponibles