Archives de l'auteur

Heavy Rain : mes impressions

- 10 mars 2010

heavy rain cover

J’ai passé la fin de semaine dernière à jouer au nouveau jeu de Quantic Dream, Heavy Rain, et je l’ai adoré! D’emblée, je n’étais pas très allumé par ce titre; les images que j’avais vues au cours des derniers mois m’avaient mené à croire que ce jeu ne serait qu’une succession d’événements quicktime. Heureusement, je m’étais trompé!

Le joueur suit l’histoire de quatre protagonistes : un détective privé asthmatique, un agent du FBI toxicomane, un père de famille un peu schizophrène et une photographe insomniaque. Tous sont sur les traces du tueur à l’origami, un assassin qui noie ses victimes et laisse un origami et une orchidée sur le cadavre. L’histoire aura plusieurs revirements, mais comme je ne veux pas gâcher les surprises, je n’en parlerai pas!

heavy-rain-16

Le génie du jeu réside dans le fait que si un personnage meurt, l’histoire de ce dernier se termine et le joueur continue le jeu seulement avec les survivants. Cette mécanique de jeu a pour effet de garder le joueur en haleine, car les personnages sont tous attachants, et croyez-moi, vous ne voudrez pas les perdre!

Les mécaniques de jeu sont simples : le tout prend place un peu comme un film, mais le joueur intervient en dirigeant le personnage et en participant aux scènes d’action à l’aide de mécaniques ressemblant à celle des événements quicktime (le bouton que le joueur doit utiliser apparaît brièvement à l’écran, et il doit appuyer rapidement sur celui-ci afin de réussir l’action), mais elles sont moins frustrantes et plus efficaces. La beauté des mécaniques, c’est que le joueur a droit à l’erreur : si, durant un combat, il manque une action, ce n’est pas fatal, et cette bévue peut même mener à des tournures intéressantes.

98541-heavy_rain

Il y a quand même quelques aspects frustrants en ce qui a trait aux contrôles. Il est impossible de courir, et parfois, marcher peut être complexe; je pense à un moment spécifique du jeu où je me suis fait capturer en raison du combiné de l’angle de caméra et des contrôles lents et imprécis qui a fait en sorte que je n’arrivais pas à me faufiler entre deux voitures. À chaque fois que j’essayais, mon personnage tournait sur lui-même et je me suis fait capturer… frustrant!

Pour le reste, le scénario, les acteurs, l’histoire, le visuel et la trame sonore sont tous fabuleux et sauront vous surprendre du début à la fin.

heavy-rain-playstation-3-ps3-135

J’ai adoré ce jeu et je le recommande chaudement aux joueurs qui aiment les intrigues et les sensations fortes!

9/10

Lunar sur PSP

- 5 mars 2010

cover lunar

Les amateurs de jeux de rôle classiques seront ravis de savoir que Lunar : Silver Star Harmony est maintenant en vente pour la PSP et sur le réseau PSN pour la PSP GO. Bien plus qu’une autre version du jeu originalement paru pour le Sega CD, Lunar : Silver Star Harmony offre de tout nouveaux graphiques, de la musique révisée fraîchement enregistrée et une multitude de scènes supplémentaires qui agrémentent à merveille l’histoire maintenant classique de Lunar.

Tout comme le jeu original, Lunar suit les aventures du jeune Alex, qui rêve d’une vie d’aventures semblable à celle de son héro Dragonmaster Dyne, et il sera servi! L’histoire de Lunar passe de simple à complexe et amène le joueur à rencontrer de nombreux personnages colorés. C’est un jeu de rôle superbe qui fera vibrer la corde nostalgique de bien des joueurs et qui en charmera sûrement quelques nouveaux.

lunar pic

Une seule mise en garde : comme bien des jeux de rôle de l’époque, Lunar accumule les combats et le joueur devra souvent affronter les mêmes ennemis dans le but de gagner des niveaux et d’augmenter sa force pour vaincre les chefs. Les plus jeunes joueurs risquent d’être agacés par ce processus, car les jeux modernes en font beaucoup moins l’utilisation. Il est toujours possible d’élaborer d’avance les tactiques des personnages afin que les batailles répétitives se déroulent automatiquement, ce qui allège un peu la souffrance des joueurs saturés des nombreux combats.

lunar pic 2

Pour ma part, je n’ai jamais joué à la version originale. La version que j’avais était celle du Playstation et j’ai eu beaucoup de mal à l’aimer : les graphiques, trop simples, nuisaient grandement à mon appréciation du jeu. Cette fois-ci, les graphiques sont attrayants et j’ai adoré mon expérience. Je recommande chaudement ce titre à tous les amateurs de jeux de rôle qui ont une PSP!

8,5/10

Ghostbusters

- 27 août 2009

cover ghostbusters

Comme beaucoup d’enfants ayant grandi durant les années 1980, j’ai passé une partie de mon enfance à porter une boîte de carton en guise de sac à protons et à explorer le sous-sol en me prenant pour un chasseur de fantômes! Presque vingt ans plus tard, l’envie de chasser n’a pas disparu, mais, question de ne pas traîner ma boîte de carton au boulot, je joue à Ghostbusters, un titre offert sur la X360, la PS3 et la Wii.

Le jeu invite le joueur à joindre le célèbre quatuor (Peter Venkman, Egon Spengler, Ray Stanz et Winston Zedemore) dans une nouvelle aventure qui se veut le troisième film de la série. Ce qui est superbe, c’est que le scénario a été écrit par Harold Ramis et Dan Ankroyd (les auteurs des deux films) et qu’il réunit tous les acteurs originaux, ce qui favorise grandement la crédibilité et l’immersion du jeu. Je ne dévoilerai pas l’histoire, question de ne rien gâcher, mais sachez que les dialogues sont hilarants et que l’histoire se développe à un rythme intéressant.

ghosth pic 1

Les mécaniques du jeu sont intéressantes, mais il y a tout de même quelques aspects qui nuisent à l’expérience de jeu. En effet, l’action prend place en perspective tierce, mais il n’y a aucune mécanique qui permette au joueur de se planquer. Ainsi, quand vous tirez sur un ennemi en tentant de vous déplacer afin d’éviter d’être blessé, vous êtes vulnérable aux attaques des autres fantômes. Après quelques coups, votre personnage est KO et vous devez attendre qu’un de vos coéquipiers viennent vous relever. Bien entendu, quand c’est eux qui sont sur le dos, c’est à votre tour de les aider. Cet aspect devient rapidement agaçant, surtout dans les segments où il y a une multitude d’ennemis! Il m’est arrivé de me sentir davantage comme un médecin que comme un chasseur de fantômes. Cependant, en ligne, ce système fonctionne beaucoup mieux et il m’a fait réaliser que si le jeu avait pu se jouer avec un ami, cette mécanique aurait été vraiment intéressante. L’autre détail agaçant concerne les armes. Au total, le jeu en propose quatre, mais au fond, il n’y a que le fusil à protons et le lanceur d’ectoplasmes qui soient vraiment utiles. Dommage pour les autres armes : elles semblaient intéressantes.

staypuff gb

Quant aux graphiques, ils sont superbes, mais ils varient d’un système à l’autre. La X360 et la PS3 sont assez similaires, quoique quelques effets m’ont semblé plus détaillés sur la X360. Du côté de la Wii, les concepteurs ont opté pour une direction différente et se sont inspirés de la série animée des Ghostbusters pour créer les graphiques. Selon moi, ils ont pris une excellente décision. Plutôt que d’offrir une version diluée des graphiques des deux autres systèmes, le jeu offre des graphiques uniques et colorés, ce qui prouve qu’avec un peu d’efforts, les concepteurs peuvent faire des miracles sur le système de Nintendo. La trame sonore est aussi excellente, tirée tout droit du premier film. Un seul problème : le film est d’une durée d’environ 1 h 30, tandis que le jeu dure près de huit heures, ce qui rend la trame un peu répétitive.

En conclusion, Ghostbusters est un très bon jeu que les amateurs ne doivent absolument pas manquer!

8/10

Punch-Out!!

- 8 juin 2009

cover punchout

Les joueurs de longue date ont tous, un jour ou l’autre, joué à Punch-Out!!, un des meilleurs jeux de l’époque du NES, ou à Super Punch Out, son petit frère de l’ère du SNES. Les deux jeux brillaient par leur excellence, et pourtant, ni le N64 ni le Game Cube n’ont eu la chance d’offrir une suite aux joueurs avides de retrouver Little Mac et de retourner dans l’arène. Heureusement pour eux, la Wii livre la marchandise : un tout nouveau Punch-Out!! les attend!

punchout 1

Pour les plus jeunes joueurs, voici un petit résumé du jeu : le joueur incarne Little Mac, un jeune boxeur de 5’7’’ qui pèse à peine 100 livres, et entre dans l’arène afin de défier une série d’adversaires loufoques qui ont tous au moins deux fois la taille du protagoniste. Afin de les vaincre, le joueur doit apprendre à anticiper leurs attaques et à les esquiver rapidement afin de pouvoir envoyer quelques coups à son tour. Bien entendu, un joueur d’expérience va essayer d’envoyer ses coups au moment le plus opportun, car un coup parfait donne des étoiles et permet ensuite à Little Mac d’accomplir des attaques dévastatrices. L’idée semble simple et rappelle grandement le jeu original qui date d’il y a 20 ans, et pourtant, le style est aussi intense qu’à l’époque et garde le joueur au bout de son siège. La plus grande différence par rapport aux titres précédents, c’est qu’une fois que le joueur obtient le titre de champion, il doit le défendre contre les boxeurs qu’il a défiés dans le passé. Un seul problème : ils sont futés et ont appris à couvrir leurs faiblesses, en plus de maîtriser quelques nouvelles attaques. Bref, ils sont beaucoup plus menaçants la deuxième fois et ajoutent beaucoup à l’expérience de jeu.

punchout2

La façon de jouer dépend des préférences du joueur. La plus simple, selon moi, est la classique, c’est-à-dire de n’utiliser que la Wii-mote en la tenant à l’horizontal comme une manette de NES. Il est aussi possible de combiner la manette et le nunchuck et de jouer en donnant des coups de poing. Cette technique fonctionne bien, mais elle devient vite épuisante et manque un peu de précision. Par ailleurs, il est possible d’utiliser la Wii Balance Board, mais je le déconseille fortement : plus souvent qu’autrement, la balance ne détecte pas les mouvements, et la précision est trop importante dans ce titre pour jouer ainsi.

pucnhout3

Enfin, les graphiques sont superbes; c’est un mélange du concept original et de dessins animés du samedi matin, un style au charme particulier. Punch-Out!! est un titre qui saura plaire aux amateurs et aux néophytes. Un excellent ajout au répertoire de la Wii!

8.5/10

inFamous

- 3 juin 2009

COVER INFAMOUS

BOOM… une explosion est déclenchée au milieu d’Empire City. À la suite de la destruction, les criminels et les gangs de rue prennent le dessus sur les forces policières. Seule solution possible : barricader la ville et la mettre en quarantaine. Des ruines où a eu lieu la détonation, un survivant surgit : Cole McGrath, un simple livreur à vélo qui peut, à la suite de la détonation, manipuler l’électricité. C’est au joueur d’incarner Cole et de décider s’il utilisera ses pouvoirs pour sauver Empire City ou pour la mettre à ses pieds!

INFAMOUS 1

inFamous est un titre fabuleux qui mélange les qualités de jeux tels que Grand Thefth Auto et Fable 2. Tout comme GTA, le joueur est libre d’explorer la ville comme bon lui semble, à la grande différence que Cole ne peut plus conduire de véhicule, car le courant qu’il dégage mène à leur destruction. Il doit plutôt utiliser son agilité et sa force exacerbées pour grimper sur les toits et se déplacer en hauteur, évitant ainsi les détours inutiles. De plus, le jeu offre constamment la chance au joueur de prendre des décisions qui affectent son karma, comme propose Fable 2. En plus d’influencer sa réputation auprès des citoyens d’Empire, son attitude détermine l’évolution de ses pouvoirs. Les plus destructifs sont réservés au méchant, tandis que les plus ingénieux sont réservés au héros. D’un côté comme de l’autre, les pouvoirs de Cole sont variés et intéressants : au début du jeu, il ne peut que lancer des jets d’électricité et créer des ondes de choc, mais au fur et à mesure que le jeu avance, ses pouvoirs prennent de l’ampleur. Ainsi, avec de l’expérience, Cole peut générer des grenades électriques, réanimer des citoyens blessés et glisser sur les fils électriques!

INFAMOUS 2

En plus de toutes les missions offertes, il y a une ligne directrice qui fait avancer l’histoire. Le rythme est bon et plusieurs événements gardent le joueur en haleine. Le tout est raconté dans des scènes dessinées, un peu à la manière des BD, ce qui se marie à merveille avec le style du jeu.

INFAMOUS 9

Côté graphique, c’est un peu partagé. La ville, Cole et les ennemis majeurs sont impressionnants, de même que les effets visuels des pouvoirs de Cole. Par contre, les citoyens et les ennemis moins importants sont ordinaires, tout au plus, et nuisent un peu à l’immersion du jeu. Il y a aussi quelques bogues et certains endroits où les ralentissements sont plus fréquents, mais rien qui affecte vraiment le jeu. En revanche, la trame et les effets sonores sont tout à fait réussis : je me suis surpris à plusieurs reprises à m’arrêter quelques secondes simplement pour écouter la superbe musique.

INFAMOUS 3

En conclusion, inFamous est un des meilleurs titres de 2009. C’est une exclusivité PS3 qui doit absolument faire partie de la bibliothèque de tous ceux qui ont le système. Sinon, ce jeu devrait vous servir de motivation pour en acheter un!

9.5/10