La Suède se penche sur le sexisme

- 25 novembre 2014

L’industrie vidéoludique a récemment fait parler d’elle autant pour les questions de sexisme que pour les sorties de jeux. La Suède a l’intention de s’attaquer sérieusement au problème.

En effet, le Dataspelsbranchen, syndicat suédois du jeu vidéo, prévoit créer une étiquette « anti-sexiste » à apposer sur les pochettes de jeux. Le Dataspelsbranchen veut s’associer à des développeurs et ainsi analyser la façon dont les femmes sont représentées dans les jeux vidéo. En outre, le groupe de travail tentera d’évaluer comment les éditeurs traitent la question de l’égalité des sexes à travers les personnages du jeu mais aussi, comment ils gèrent la parité dans leur entreprise. Une étude de faisabilité se déroulera de janvier à juin 2015.

Une étiquette pour prévenir les joueurs que le titre comporte du contenu sexiste… Une bonne façon de promouvoir l’égalité des sexes ?

DeadOrAlive5LastRound

La notion de jeu incomplet selon Nintendo

- 21 novembre 2014

Nintendo a proclamé le 21 novembre, la journée Nintendo. C’est donc aujourd’hui que les joueurs pourront enfin mettre la main sur les statuettes amiibo, de nouveaux coloris de Nintendo 2DS, mais également sur plusieurs titres bien attendus, dont Pokémon Oméga Rubis, Pokémon Sapphire Alpha et surtout Super Smash Bros. for Wii U.

Est-ce que Masahiro Sakurai, créateur de Super Smash Bros. for Wii U, aurait dit tout haut ce que plusieurs joueurs pensent tout bas ? Dans un entretien accordé à VideoGamer, Sakurai a déclaré que le jeu ne proposerait pas de DLC payant parce qu’il ne veut pas que les joueurs aient le sentiment de s’être procuré un jeu incomplet.

«  Je suis bien conscient que les DLC peuvent rendre Super Smash Bros. plus séduisant… Néanmoins, je crois que l’on pourrait se faire critiquer de proposer un jeu avec des personnages en moins afin de les vendre ultérieurement à l’unité ou d’ajouter du contenu qui aurait dû être présent dès le départ », confie Sakurai.

Des paroles en l’air ? Si Nintendo n’a pas l’intention de proposer de contenu payant, le personnage de Mewtwo fait sans doute exception à la règle. Alors que les joueurs qui auront enregistré le jeu sur les deux plateformes sur le Club Nintendo pourront déverrouiller le fameux pokémon, les autres auront la chance de se le procurer via un DLC…

Donc, un personnage payant dans certains cas ? Il reste quand même 50 autres bonnes raisons de se procurer le jeu de combat…

mewtwo

 

Le meilleur rapport qualité-prix

- 18 novembre 2014

Quelle console offre le meilleur rapport qualité-prix ?

Selon Reggie Fils-Aime, en toute « objectivité » la Wii U représenterait le meilleur rapport qualité-prix de toutes les consoles de salon actuellement disponibles.

Dans une entrevue accordée au Wall Street Journal, le président de Nintendo of America a vanté les mérites de la Wii U et exposé les raisons qui justifient son opinion : le prix et les jeux offerts comme Mario Kart 8 et Bayonetta 2.

Certes, la Wii U vendue à 299,99 $ est actuellement la console la moins chère… mais est-ce vraiment la console qui offre la meilleure valeur ?

wiiu

Les versions numériques ont le vent dans les voiles

- 16 novembre 2014

Est-ce que les versions numériques auraient le vent dans les voiles ?

Selon une récente étude réalisée par SuperData Research, 20 % des copies de Destiny se seraient vendues en version dématérialisée. À titre comparatif, les ventes numériques des gros titres de cette année représentent 12 %.

Aussi, jusqu’à présent, les achats de versions numériques ont totalisé 957 millions, soit une augmentation de 12 % par rapport à l’an dernier.  

Avez-vous commencé à suivre la tendance et tendre vers les versions dématérialisées? 

destiny_desktop

 

La monotonie, c’est ennuyant !

- 12 novembre 2014

Shigeru Miyamoto, célèbre créateur des franchises Super Mario et The Legend of Zelda, est aussi connu pour ne pas avoir la langue dans sa poche.

En entrevue avec The Telegraph, Miyamoto a exposé son point de vue sur l’ennuyante monotonie présente dans les jeux vidéo.

Miyamoto, à l’emploi pour Nintendo, a admis comprendre l’attrait que les autres joueurs de l’industrie pouvaient avoir pour le développement d’un jeu multiplateforme, mais qu’il vise à différencier Nintendo des autres en créant des jeux qui proposent une expérience unique.

« Certes, ce que les autres compagnies de développement font tient la route, mais c’est ennuyant de voir le même jeu apparaître sur toutes les consoles », pense Miyamoto. « Chez Nintendo, nous voulons un environnement dans lequel les créateurs peuvent collaborer et concevoir des jeux qui n’auraient jamais pu voir le jour avant », conclut Miyamoto. 

Que des jeux exclusifs… Serait-ce la voie à prendre ?

miyamoto