Canoë comme page d'accueil English

Roses des Andes: boucler la boucle

- 16 avril 2014
sala

Salar, étape marathon.

Des montagnes, des moteurs et des filles: du 7 au 15 avril, j’ai suivi la première édition du Trophée Roses des Andes, un rallye d’aventure exclusivement féminin, dans le nord-ouest de l’Argentine.  

***

Après beaucoup de kilomètres (2000), de bosses (1 million?), d’émotions (une tonne) et de poussière (deux tonnes!),  le rallye Roses des Andes s’est officiellement terminé lundi, à Salta, par une soirée endiablée dans une peña, l’un de ces bars typiques de la région où l’on propose de la musique folklorique.

Un duo de Québécoises est monté sur le podium de cette première édition argentine: les sœurs Isabelle et Nadia Lorrain, formant l’équipe 62, se sont classées en troisième position de la compétition.

«On ne s’attendait pas à ça du tout, c’est notre première expérience», m’ont-elles dit, en duo, lors de la remise des trophées.

«On est des très grandes travailleuses et on avait simplement le goût de vivre autre chose, de vivre un nouveau défi… On est les premières surprises!»

62blogue

L’équipage 62, à la fin de l’étape marathon, le 13 avril 2014.

La deuxième position est revenue aux Françaises Marie-Dominique Doursat et Claire Bertrand, de l’équipe 98, et la première, aux deux plus jeunes concurrentes du rallye, dans la vingtaine, que toutes les filles semblaient avoir prises en affection, Sophie Rigour et Maud Chiron, de l’équipage français #28.

Mais ce sont toutes les participantes qui ont célébré le fait d’avoir réussi à passer la ligne d’arrivée, qu’elles l’aient fait au volant de leur 4×4 ou à pied, comme dans le cas de ces quatre équipes dont les voitures sont restées coincées dans un salar en pleine nuit lors de l’étape 4 ou de ces deux autres qui ont eu des problèmes mécaniques.

Car s’il y a eu des paysages magnifiques, un accueil chaleureux dans les Andes et des élans de solidarité, ce rallye, ce n’était pas «de la petite bière» côté technique, de l’aveu du directeur de course, Jean-Jacques Rey.

«Il n’existe pas de rallye raid tel que vous l’avez fait», a-t-il déclaré lors de la soirée de clôture à Salta. «Vous avez fait un rallye raid, un vrai, qui est vraiment très compliqué, très difficile, et vous l’avez fait non pas avec beaucoup de facilité, mais avec toute la volonté et l’entraide que l’on vous connaît.»

«Vous avez été au bout de vous-mêmes, certaines ont même été souvent plus loin encore. C’était le but de l’opération, c’est pour ça qu’on a fait ce tracé.»

Journée de célébration, le 14 avril a aussi été synonyme d’action solidaire avec l’organisme Enfants du désert, partenaire du Trophée Roses des Andes (et du Trophée Roses des Sables au Maroc).

Grâce aux dons récoltés par les participantes du rallye, Laetitia Chevalier, la présidente de l’association, a remis un chèque de quelque 18 000 euros au centre d’équithérapie del Azul, qui vient en aide aux enfants handicapés de Salta.

À consulter pour tous les détails sur la compétition, les nouvelles des équipes et le classement: trophee-roses-des-andes.com

Pour m’écrire: sarah.bergeron-ouellet@agenceqmi.ca

Pour me suivre sur Twitter: @sarahb_o

Abonnez-vous à cet article

2 commentaires

  1. Normand | 17 avril 2014 à 8 h 34 min

    Bravo aux filles, pour leur courage et détermination. Quel beau défi, que de belles images.
    Un bravo tout spécial à l’équipe 93, qui a remportée l’étape 3.
    Bravo à toi aussi pour ce magnifique reportage, pas toujours facile.

    Merci

  2. Lucie | 21 avril 2014 à 18 h 51 min

    Merci Sarah pour ces moments partagés, ton ouverture d’esprit, ta gentillesse et tes beaux textes!
    Lucie, équipage 54 (franco-québécois)

Laisser un commentaire

 caractères disponibles