Canoë comme page d'accueil English

Connaissez-vous le Sultanat d’Oman?

- 21 novembre 2014
oman650

Au soleil levant dans les Wahiba Sands.

Le week-end dernier, j’étais loin, loin de chez moi.

J’étais au Moyen-Orient, dans le Sultanat d’Oman, un pays serré entre le Yémen, les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite, au bord la mer d’Arabie, du golfe d’Oman et du golfe Persique.

En deux jours, je n’ai pas eu le temps d’arpenter le souk de Mascate ni de passer à Sohar, la ville présumée de Sinbad le marin (!), ni d’aller voir les arbres à encens du Dhofar, mais j’ai vu juste assez de ce royaume, qui s’étendait jadis jusqu’à Zanzibar, pour avoir envie d’y retourner.

Voici quelques-uns des souvenirs qui défilent dans ma tête aujourd’hui, malgré la neige qui aurait dû me ramener à la réalité:

Les dunes de Wahiba Sands et leurs ombres mouvantes au lever du soleil;

Les montagnes d’Al Hajar, aussi rocailleuses que les flancs d’une carrière à ciel ouvert;

Les «wadis», ces vallées touffues irriguées une partie de l’année qui adoucissent le paysage ici et là;

L’oasis du wadi Bani Khalid, où l’on peut nager à l’ombre des rochers;

La côte aride léchée par les eaux bleues du golfe d’Oman;

Les casse-croûte où l’on sort prendre les commandes de kebab et de jus fraîchement pressé à la fenêtre des véhicules;

La capitale, Mascate, différente de celles qui poussent depuis quelques années au Moyen-Orient (comme les futuristes Abou Dhabi, Dubaï ou même Doha), plus traditionnelle et sans gratte-ciel;

Les maisons blanches ou pastel dispersées le long du littoral entre Mascate et Sour;

Les dattes et le café épicé à la cardamome servis partout en guise de bienvenue, que ce soit sur le tapis d’une maison bédouine dans le désert ou dans la première classe de Qatar Airways en direction d’Oman;

Les hôtels de luxe hors du commun comme le Sangri-La Resort Barr Al Jissah Resort lové entre les parois rocheuses et la mer;

La Grande Mosquée du Sultan Qabus, son dôme doré, ses jardins, son chandelier de cristal géant et ses murs immaculés;

Et tout un défilé d’images comme celles-ci (cliquez dessus pour les voir en plus grand):

 

Un bref survol d’Oman:  

- Oman est un pays musulman (à majorité ibadite) qui vit à cheval entre le modernisme et de fortes traditions.

- Il est dirigé par le sultan Qabus ibn Said Al-Said depuis 1970. Il a mené un programme de modernisation qui a changé le visage du pays, notamment dans les domaines de la santé, de l’éducation et des infrastructures.

- L’économie d’Oman dépend du pétrole.

-  Contrairement à d’autres pays du Moyen-Orient, comme les Émirats arabes unis (Dubaï, Abou Dhabi), Oman n’a pas choisi de se développer par d’extravagants travaux urbains.

-  Le sultanat a plusieurs choses à offrir aux voyageurs en quête de dépaysement: des dunes, des campements dans le désert, des canyons, des oasis, des plages, 2000 châteaux, tours et forts anciens, une architecture traditionnelle, de la plongée, des balades en dhow (bateau), une capitale authentique, de beaux hôtels, des routes neuves, une chaleureuse tradition d’accueil et même une région arrosée par la mousson.

-  Les femmes omanaises portent des abayas (un voile noir) ou des vêtements colorés qui les couvrent de la tête aux pieds et les hommes sont vêtus d’une dishdasha (une longue tunique généralement blanche).

-  Les touristes doivent respecter certaines lois et règles de conduite et s’habiller sobrement; les femmes doivent se voiler la tête dans les mosquées.

- Environ 40% de la population d’Oman est d’origine étrangère.

-  Au cœur d’une région tourmentée, Oman est considéré comme stable et calme. Au moment d’écrire ces lignes, le gouvernement du Canada n’émet aucun avertissement aux voyageurs, leur conseillant de faire preuve «d’une grande prudence», particulièrement près de la frontière avec le Yémen.

-  Le Printemps arabe de 2011 a eu des échos dans le sultanat: des manifestations ont mené à certaines réformes économiques et politiques.

-  Vous pensez y aller? Un bon point de départ pour s’informer: le guide Oman et Émirats arabes unis de Lonely Planet, qui propose un survol pertinent du contexte social et religieux, des précisions sur la place des femmes (qui jouissent de plus de libertés que dans le passé), des conseils sur les faux pas à éviter et de précieuses pistes touristiques.

- J’ai voyagé jusqu’à Oman sur les ailes de Qatar Airways. La compagnie propose un vol sans escale de Montréal à Doha, puis une connexion d’environ une heure vers Mascate.

Abonnez-vous à cet article

7 commentaires

  1. Pascale | 21 novembre 2014 à 17 h 47 min

    Tes photos sont magnifiques, comme d’habitude!

    • Sarah Bergeron-Ouellet | 23 novembre 2014 à 17 h 28 min

      Merci!

  2. Joëlle | 22 novembre 2014 à 13 h 46 min

    J’habite à Mascate depuis 1 an et demi et c’est tellement rare que je trouve des textes québécois qui parlent de ce pays méconnu! Merci pour ton article, en espérant que ça donnera le goût à des québécois de venir voir ce coin du monde si calme et à l’opposé de ce qu’on s’imagine malheureusement trop souvent à propos du Moyen-Orient.

    • Sarah Bergeron-Ouellet | 23 novembre 2014 à 17 h 26 min

      Il y aura d’autres articles, c’est certain!

  3. Marie-Julie | 23 novembre 2014 à 8 h 37 min

    Magnifiques photos. Et que dire de la photogénie de ces dos! :-)))

    • Sarah Bergeron-Ouellet | 23 novembre 2014 à 17 h 28 min

      ;)

  4. Julien | 25 novembre 2014 à 12 h 20 min

    J’ai eu l’occasion de me rendre à Oman plusieurs fois, un pays magnifique ! Que dire de la petite péninsule de Musandam, le paradis !

Laisser un commentaire

 caractères disponibles