Canoë comme page d'accueil English

17 bonnes raisons d’aller à Tadoussac

- 13 juin 2014
tadoussac650

La petite chapelle ou «chapelle des Indiens» et la baie de Tadoussac. Photo Marc Loiselle.

En ce moment, Tadoussac vibre au rythme de son fameux festival de la chanson. À défaut d’y être, j’ai décidé de chanter ses louanges. Celles de Tadoussac, je veux dire. Parce que j’aime cet endroit depuis longtemps. Et si je l’aime, c’est parce qu’on peut y faire plein de petites choses comme ces dix-sept-là:

1. Courir dans les dunes géantes du parc marin du Saguenay-St-Laurent.

2. Guetter les baleines depuis les rochers de la pointe de l’Islet.

3. S’imaginer la vie des coureurs des bois d’antan au poste de traite Chauvin.

4. Flâner entre les murs chaleureux du Café Bohème.

5. Saluer le cachalot de 13 mètres du Centre d’interprétation des mammifères marins.

6. Faire les boutiques de souvenirs du village (les quétaines aussi).

7. Aller voir les bélugas à fleur d’eau, en kayak ou en Zodiak, au lever du soleil.

8. Se recueillir à la «chapelle des Indiens», plus ancienne chapelle de bois de la province, sur la rue du Bord-de-l’Eau.

9. Se la jouer touriste des années 1860 dans l’iconique hôtel Tadoussac.

10. Ralentir.

11. Laisser le vent nous jouer dans les cheveux sur le traversier qui relie, en quelques minutes, Baie-Sainte-Catherine et Tadoussac.

12. Manger des frites en haut de la côte en sortant du traversier le toupet en l’air.

13. S’asseoir sur la galerie de la fameuse auberge de jeunesse.

14. Se promener sur la plage du village.

15. Chercher en vain l’autre rive en regardant les eaux emmêlées du St-Laurent et du Saguenay.

16. Respirer à pleins poumons l’air de la presque-mer.

17. Tomber sur un spectacle improvisé au bord de l’eau durant ce cher Festival de la chanson, qui a lieu à la mi-juin chaque année.

 

- Pour de bonnes adresses, l’article de notre collaboratrice: Un week-end à Tadoussac

- Pour m’écrire : sarah.bergeron-ouellet@agenqmi.ca

- Pour me suivre sur Twitter : @sarahb_o

Abonnez-vous à cet article

2 commentaires

  1. Louky | 16 juin 2014 à 0 h 16 min

    et il y en a encore des dizaine d’autres comme aller se saucer au lac de l’anse à l’eau la nuit sous les aurores boréales, observer les castors sur le même lac au petit matin , se coucher le soir sur le dos de la galerie de la maison Alexis et voir les étoile filantes pendant les perséides, longer le fleuve de la baie à la pointe rouge et remonter se gaver de fraise des bois dans le parc Languedoc et finir par aller acheter un popsicle ou une bière chez Pierre à Ida ….Tadoussac est le village le plus charmant ou il m’a été permis de vivre plusieurs années et comme me le disait si bien Madame Ida : tu peux sortir le gars de Tadoussac mais jamais Tadoussac du gars…et elle a bien raison!

  2. Denis Labrecque | 26 juillet 2014 à 9 h 58 min

    Il faudrait faire un peu plus attention à la grammaire française. Dans mon dictionnaire à moi se gaver de fraises (sans * s* au mot fraise ) signifie que vous n’avez manger qu’une seule fraise…….

Laisser un commentaire

 caractères disponibles