Canoë comme page d'accueil English

Nadal dans le rétroviseur de Federer

- 10 septembre 2013
Rafael Nadal

Rafael Nadal

Rafael Nadal est maintenant bien installé dans le rétroviseur du Suisse Roger Federer.

Pourtant, Federer est actuellement sixième au classement de l’ATP et Nadal, deuxième, bientôt premier. Alors, ça ne devrait pas être l’inverse?

Mais je ne parle pas du classement de l’ATP, je parle plutôt du nombre de titres du Grand Chelem qu’ils possèdent.

Federer, à 17. Nadal, à 13.

Depuis quelques années, tout ce qui se trouvait dans le rétroviseur du maestro helvétique, c’était l’image du retraité Pete Sampras, qui lui, détient 14 couronnes majeures.

L’Espagnol a maintenant 27 ans et trois mois. À cet âge, Federer, qui a maintenant 32 ans, avait triomphé lors de… 13 tournois majeurs. Ont par la suite suivi Roland-Garros (2009), Wimbledon (2009 et 2012) ainsi que les Internationaux d’Australie (2010).

Deux facteurs, notamment, ont contribué à la baisse régime du Suisse. L’âge, évidemment, et l’émergence de jeunes joueurs comme Nadal, Djokovic et Murray, qui l’ont éventuellement rattrapé. Certains parlent également de motivation moins présente, de sa famille comme priorité, toutes des explications plausibles également.

Nadal a bien sûr dans les pattes Djokovic et Murray, mais, véritablement, aucun autre joueur ne semble être proche de son niveau. Les jeunots Raonic, Nishikori, Janowicz, Dimitrov et Tomic sont à quelques années d’avoir la constance du trio de tête. Et au tennis, c’est ce qui fait foi de tout.

Donc la seule question qui pourrait déterminer si Nadal rattrapera et dépassera Federer est la suivante: «Les genoux (et son corps en général) tiendront-ils la distance?»

Je ne suis pas médecin, je ne peux donc pas y répondre. Toutefois, si Nadal peut garder le niveau qu’il a conservé pendant toute son année 2013, alors oui, il réussira. Mais son passé suggère une baisse éventuelle de régime.

Sinon, j’ai quelques doutes.

Vous pouvez me suivre sur Twitter.

Il n’y a maintenant plus de doute

- 16 juillet 2012

Si vous aviez quelconques doutes sur l’identité du meilleur joueur de tennis de tous les temps, le Suisse Roger Federer les a probablement maintenant dissipés.

Federer entame aujourd’hui sa 287e semaine au sommet du classement de l’ATP, dépassant ainsi la marque de l’Américain Pete Sampras. Son triomphe à Wimbledon, il y a une semaine, lui a conféré à nouveau la tête de la hiérarchie du tennis masculin.

17 titres du Grand Chelem (Sampras, 14), 287 semaines passées au sommet du classement de l’ATP (Sampras, 286), 237 semaines consécutives en tant que numéro 1 au monde (Connors, 160), 32 demi-finales lors des tournois majeurs (Connors, 31), 7 triomphes à Wimbledon (Sampras, 7) sont parmi les principaux records que détient le maestro suisse. En fait, il ne lui manque que l’or olympique en simple.

Lorsque l’on débat du GOAT (Greatest of all time), il n’y a pas que Federer dont le nom est mentionné. L’Australien Rod Laver mérite certainement d’être considéré, lui qui a réussi deux Grand Chelems de carrière (1962 et 1969)… la même année. S’il a remporté 11 titres du Grand Chelem dans les années 60, il n’a pris part à aucun tournoi majeur entre 1963 et 1967. Devenu professionnel au début de l’année 1963, Laver ne pouvait participer à ces événements, réservés aux amateurs jusqu’au commencement de l’Ère Open (1968). Qui sait combien aurait-il pu en remporter? Bien malin celui qui peut avancer un chiffre certain. Toutefois, Laver est bien certainement une figure emblématique du sport.

Quoi qu’il en soit, les deux joueurs ont semblé exercer une domination similaire sur leurs adversaires de leur époque respective. Il est bien difficile d’y aller d’une comparaison en profondeur puisque le jeu (et les joueurs) a passablement évolué en 50 ans.

Quels autres noms pouvons-nous retrouver dans cette liste? Jimmy Connors? John McEnroe? Pete Sampras? Rafael Nadal? Björn Borg?

Dans mon cas, il n’y a aucun doute. Le meilleur, c’est Roger.

Vous pouvez me suivre sur Twitter.

AFP_DV1212798