Canoë comme page d'accueil English

La coupe oubliée

- 29 décembre 2011

D’un point de vue hockey, le temps des fêtes est associé au Championnat du monde de hockey junior ou au voyage en Floride du Tricolore. Pourtant, c’est entre Noël et le Jour de l’An que se dispute la plus ancienne compétition de hockey sur glace au monde, la Coupe Spengler.

Rico Fata - Coupe Spengler 2011

Rico Fata, ça vous rappelle des souvenirs?

Bien sûr, j’entends déjà vos rugissements de colère sur le calibre de cette compétition. Et vous avez bien raison, le niveau de jeu est bien loin de la LNH, de la LAH et probablement même du Championnat mondial de hockey junior. Le formation du Canada, qui y participe chaque année depuis 1984, est composée de son équipe J (composée majoritairement de joueur canadien évoluant en Suisse).

Mais la Coupe Spengler, je l’aime bien! En fait, j’aimerais bien y assister; l’ambiance festive de «foot-hockey» semble y être tout simplement survoltée. De plus, je dois l’avouer, j’ai un petit faible pour le hockey international, qui, avec sa patinoire de dimensions plus grandes qu’en Amérique du Nord et son jeu plus ouvert me réconcilie avec ce sport devenu, à mon avis, beaucoup trop axé sur la dimension physique.

Comble du bonheur, cette compétition permet, entre autres, de suivre les exploits des anciens Canadiens, tels Glen Metropolit et Janne Niinimaa… si ceci n’est pas un beau cadeau de Noël, je ne sais pas ce qui pourrait vous faire plaisir.

Trêve de plaisanteries, disons que cette Coupe Spengler est l’occasion de découvrir un autre type de hockey et ça, ce n’est jamais une mauvaise chose.

Vous pouvez me suivre sur Twitter.

Abonnez-vous à cet article

1 commentaire

  1. G_Y_I_G_Y_I | 3 janvier 2012 à 9 h 29 min

    Effectivement le hockey de type international est tres raffraichissant! Mais tant que la LNH ne libera pas ses joueurs on ne pourra pas suivre des vedettes du hockey plus « spectaculaire ».

Laisser un commentaire

 caractères disponibles